RMC Sport

Ligue MPG de l'After (J4) : ivre, il laisse Thomas Meunier sur le banc

-

- - -

Les journées se suivent et se ressemblent dans la Ligue de l'After. Gilbert met des pilules, Vilas et Riolo ne gagnent pas, et Pierre Dorian défie toute logique avec son équipe de pompes à vélo.

Les résultats du week-end

-
- © -

Gilbert en pleine (stras)bourre

Sans son Falcao préféré, c'est un Gilbert pas forcément sûr de son fait qui se rendait au Stade de la loose, théâtre des rêves rennais de l'imprévisible équipe Galette Saucisse. Mais même sans son tigre, coach Brisbois a appliqué le tarif habituel. Jérôme Thomas repart avec quatre buts dans sa bolée de cidre, terrassé par Mariano, Malcom, Rony Lopes et… Aholou. Quatre victoires, seize buts marqués, quatre encaissés: Gilbert est tellement insolent qu'il se permet même le luxe de prendre un but de Stéphane Darbion avec le sourire. Injouable.

>> Avez vous fait mieux que Gilbert? Maintenant on peut savoir grâce à "La Jungle"

-
- © -

Les Samouraïs cèdent

Premiers points lâchés par le Special Mac et ses Samouraïs Celtes, tombés dans le piège de la MomoTeam. Huit points séparaient les deux hommes au classement avant le match, mais coach Bouhafsi a trouvé les mots justes pour resserrer ses troupes. En faisant confiance à Fulgini, coincé sur le banc, il aurait même pu signer sa première victoire de la saison. Coach MacHardy, qui avait remporté ses trois premiers matches grâce au coaching, avait lui aussi la balle de match dans les pieds avec Sanson sur le banc. Oups.

>> Ligue MPG de l'After (J3): un match à 11 buts, deux cadors et un terrible record

-
- © -

Pierre Dorian, on peut savoir ce que tu fous sur le podium?

En laissant Thomas Meunier sur le banc, Pierre Dorian a tout simplement réalisé le plus mauvais choix du week-end. Mais comme le foot est injuste, il a marqué trois buts MPG sortis de nulle part, pour enfoncer un peu plus Pierre Ducrocq, encore plombé par ses Niçois. Avec deux buts réels marqués en quatre journées, le Spartak Montmartre est sur le podium. Peut-être l'une des plus grosses énigmes de notre temps.

-
- © -

Fekir m'a tuer

L'absence de Cavani a finalement fait du bien à l'attaque de Jérôme Rothen. Fekir et Briand ont régalé en l'absence de l'Uruguayen, clouant sur place un Jean-Louis Tourre qui traîne sa guigne journée après journée : douze buts réels encaissés en quatre matches (cinq de plus que l'autre poissard, Nico Vilas, et dix de plus que Jonathan McHardy). Le FC Porte Ouverte a encore frappé.

-
- © -

On ne sait plus quoi faire pour eux

Match de gala entre les deux derniers du classement. Le FC Dany, sans coach depuis trois semaines, avec des Rotaldo dans toutes les lignes, et le Ola Viva FC, qui ne s'est toujours pas remis du sacre du Portugal à l'Euro (oui oui, ça commence à dater pourtant). Ça n'a pas loupé, pas de vainqueur, avec encore un maître coup de coach Vilas-lapoisse, qui a tristement constaté l'entrée en jeu de Cafu, auteur d'un csc fatal. Deux points en quatre match pour les deux teams. A quand la fusion?

-
- © -

Vidéo - Les coulisses du mercato de la Ligue de l'After

A.T.