RMC Sport

Liverpool : quand Dudek voulait frapper Benitez

-

- - AFP

Jerzy Dudek, l’ancien gardien polonais de Liverpool et héros de la finale de Ligue des champions de 2003, sort son autobiographie. Il revient notamment sur son entente peu amicale à l’égard de son entraineur de l’époque, Rafael Benitez.

Il restera à jamais l’un des héros du « miracle d’Istanbul ». Jerzy Dudek, ancien gardien de Liverpool désormais retraité, sort son autobiographie. Le gardien polonais, qui a fait plus de 200 apparitions avec Liverpool dont cette fameuse finale de Ligue des champions face à l’AC Milan en 2003, n’est pas très tendre avec Rafa Benitez, coach des Reds à l’époque.

« Lui coller mon poing dans la figure »

Dudek n’a ainsi pas apprécié de voir arriver le gardien espagnol Pepe Reina quelques mois seulement après la fabuleuse finale de 2003. « Pour être honnête, j’ai longuement hésité à lui coller mon poing dans la figure, avoue-t-il. Mais si je l’avais frappé, cela aurait entraîné un grand scandale médiatique et j’aurais dû quitter le club. Et frapper un entraîneur champion d’Europe n’aurait pas été très bien vu sur mon CV. »

Benitez, « pas une très bonne personne »

Tout en expliquant son ressenti sur cette affaire, le gardien polonais a également tenu à complimenter son ancien entraineur. Enfin, presque. « Benitez est un grand entraîneur, mais ce n’est pas une très bonne personne. Il est très froid et dur dans la manière de prendre des décisions. Il garde beaucoup de distance entre ses joueurs et lui. »

B.Duguine