RMC Sport

Luis Fernandez organise sa défense

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Après l’annonce de sa suspension par la FIFA, le sélectionneur d’Israël contre-attaque. Dans un communiqué, il démonte point par point toutes les accusations portées contre lui.

Luis Fernandez ne compte pas s’avouer vaincu dans le litige qui l’oppose au club qatari d’Al Rayyan. Selon le sélectionneur d’Israël, suspendu de toutes activités liées au football, la FIFA se serait quelque peu précipitée dans sa décision. Le Procureur de Genève sera en possession du rapport de l’enquête de police au mois de mars. A ce moment-là, et en regard des éléments, l’animateur de Luis Attaque sur RMC assure qu’il sera mis hors de cause.

L’ancien entraîneur du PSG affirme en effet qu’il a apporté les preuves aux enquêteurs suisses que la somme de 40000€ convenue pour quitter le club qatari a bien été versée. Il a d’ailleurs déposé plainte lui-même devant le Tribunal de Genève en janvier 2010 pour abus de confiance et escroquerie pour déterminer le ou les bénéficiaires des sommes payées lors de ce transfert au Betar Jérusalem.

La validité juridique de la suspension en question

Aujourd’hui, tous les conseillers de Luis Fernandez étaient à Genève pour peaufiner la défense de leur client. L’une des pistes explorées serait la validité juridique de la suspension. Et pour cause, selon les textes évoqués par les conseils de Fernandez, la FIFA ne serait fondée à suspendre l’un de ses licenciés qu’en cas de faute professionnelle. Ce qui ne serait pas le cas dans ce dossier.

Dans le cas où la FIFA n’en démordrait pas, Luis Fernandez serait même prêt à porter l’affaire devant les tribunaux civils pour violation des principes généraux du droit et des libertés fondamentales. On n’en est pas encore là…