RMC Sport

Mercato: Conte répond à Mourinho sur le dossier Eriksen

. Critiqué par José Mourinho sur sa façon de parler publiquement de Christian Eriksen cible de l'Inter Milan, Antonio Conte a répondu au coach de Tottenham, qu’il accuse d’avoir "déformé ses mots".

"Je ne parle plus du marché des transferts", a déclaré Antonio Conte en conférence de presse dimanche. "La dernière fois que je l’ai fait, quelqu’un que nous connaissons tous a déformé mes mots donc je ne dirai plus rien. Je n’ai jamais dit quoi que ce soit d’inhabituel à propos du marché de janvier mettant en difficulté des coaches. A chaque fois que je dis quelque chose, ça devient amplifié ou déformé", a répliqué le technicien italien de l’Inter de Milan.

Ce quelqu’un, c’est le vieux rival de Conte, José Mourinho, qui s’était fendu d’une saillie vis-à-vis de l’Italien concernant l'intérêt de l'Inter Milan envers Eriksen: "Je pense que nous, les entraîneurs, devrions tous nous comporter de la même manière en ce qui concerne les transferts. Je pense que ne devrions rien dire jusqu’à ce que quelque chose se produise".

Ces frictions rappellent celles qui avaient régulièrement lieu entre les deux hommes en Premier League. A l’époque, Conte entraînait Chelsea (2016-2018) et Mourinho Manchester United (2016-2018). Un feuilleton qui démarre un soir d’octobre 2016, au cours duquel Chelsea humilie les Red Devils du Special One (4-0). 

Conte harangue alors la foule sous les yeux d’un Mourinho désabusé. Après une poignée de main glaciale entre les deux coaches, le "Mou" débriefe en conférence de presse d’après-match. "Avec le public, c’est mon opinion, tu peux faire ça à 1-0, mais pas à 4-0. C’est une humiliation".

L'Inter active cet hiver

L’Inter Milan est active en cette période de mercato hivernal et a déjà enregistré l’arrivée d’Ashley Young pour apporter de l’expérience au sein de sa défense et tenir le rythme de la Juventus. Les Nerazzurri ont également des vues sur Olivier Giroud, et Christian Eriksen donc, en fin de contrat avec les Spurs. Des ambitions qui semblent un peu trop affichées aux yeux de José Mourinho.

Baptiste Blanchard