RMC Sport

Michel Platini : le TAS décidera le 9 mai au plus tard

Suspendu six ans par la commission d’éthique de la Fifa, Michel Platini a été auditionné par le Tribunal arbitral du sport, ce vendredi à Lausanne. Le Français, qui espère être blanchi afin de récupérer sa fonction de président de l’UEFA avant le début de l’Euro 2016 (10 juin – 10 juillet), connaîtra le verdict le 9 mai au plus tard.

Michel Platini va bientôt savoir. Le Tribunal arbitral du sport rendra son verdict le 9 mai au plus tard dans le dossier de l’ancien meneur de jeu des Bleus, suspendu six ans pour « abus de position », « conflit d’intérêt » et « gestion déloyale » dans l’affaire qui a éclaboussé la Fifa.

Accompagné par Thibaud d’Alès, son avocat, Yves Wehrli, le patron du cabinet Clifford Change qui le défend, et Thomas Clay, membre de son équipe de défense et professeur de droit spécialiste de l’arbitrage, Michel Platini a plaidé sa cause jusque dans l’après-midi. Son but est de convaincre le TAS de réduire sa peine ou de le blanchir afin qu’il puisse retrouver ses fonctions de président de l’UEFA avant le début de l’Euro, le 10 juin prochain.

Platini : « Je suis sûr de moi »

« On ne se défend de rien du tout, on exprime la vérité, donc on n’a aucun souci là-dessus, a expliqué Michel Platini à sa sortie. Si j’arbitre, je suis sûr de gagner. Maintenant, je ne suis pas l’arbitre, il y en a trois. Je pense qu’on a été précis, entendus. Ils savent tout. Maintenant, ils vont décider. En conclusion de mon discours, j’ai dit simplement que comme devant le but, j’essaye d’être précis, net et concis. »

« J’ai travaillé, j’ai fait une facture, j’ai suivi les directives de la Fifa, j’ai reçu l’argent et j’ai payé mes impôts, a poursuivi Platini. J’ai essayé d’être concret. Si je les ai convaincus ? Je ne sais pas, je ne sais pas du tout. Je suis sûr de moi car je n’ai absolument rien à me reprocher. J’espère être rétabli dans mes droits et que ce n'est pas la dernière fois que vous m’interviewez et qu’on se verra encore de temps en temps pendant l’Euro. »

« Blatter a dit la vérité »

« M. Blatter (entendu en tant que témoin de la Fifa, ndlr) a exactement confirmé tout ce qu’on a dit sur le contrat. Il a dit la vérité, celle que je dis depuis le début. (…) Je n’ai rien fait. Je n’ai fait aucune erreur. Après, dans l’éthique ou les conflits d’intérêts, vous pouvez mettre tout ce que vous voulez. (…) Je suis encore plus optimiste car sincèrement l’équipe qui est venue, et vous avez vu qu’on était nombreux, était très bonne. »

la rédaction avec EJ, à Lausanne