RMC Sport

MLS : Beckham doit se dépêcher

David Beckham

David Beckham - -

Si les informations autour de la création d’une franchise MLS à Miami avec David Beckham (et peut-être LeBron James) comme patron se renforcent de jours en jours, on en sait désormais plus sur le timing durant lequel l’ex-footballeur anglais a droit à son « rabais » pour créer cette nouvelle équipe du championnat américain. Don Garber, patron de la MLS, l’a enfin confirmé officiellement : « Becks » a jusqu’au 31 décembre pour réaliser cette opération au prix défiant toute concurrence de 25 millions de dollars (New York City FC et Orlando City, les deux nouvelles équipes de la ligue, ont dû payer 100 et 70 millions de dollars pour rejoindre la MLS). Présent en Floride ces derniers jours pour rencontrer des élus de Miami et de potentiels investisseurs (le magnat bolivien des télécommunications Marcelo Claure serait de la partie), l’Anglais compte accumuler un capital bien plus important que les 25 millions demandés afin d’assurer la construction d’un stade consacré au football (enfin, au soccer), condition sine qua non pour recevoir l’approbation finale de la MLS en vue de la création de la franchise.

Selon Garber, l’équipe de Miami pourrait rejoindre la ligue en 2017 ou 2018, ce qui laisse beaucoup de temps à l’ancien joueur du L.A. Galaxy et ses équipes pour faire sortir une enceinte de terre. Mais réunir le tour de table d’investisseurs et obtenir un accord avec la ville (Beckham a engagé la société Akerman LLP pour l’aider dans le lobbying) sur l’emplacement du nouveau stade avant le 31 décembre pourrait se révéler très compliqué, même si la MLS fait de son mieux pour aider, Garber ayant ainsi rencontré le maire de Miami Tomas Regalado ce week-end. Si toutes ces conditions n’étaient pas réunies au 31 décembre, la ligue aura deux options : étendre la date jusqu’à laquelle marche l’accord entre les deux parties sur le « rabais » ou renégocier un montant plus élevé pour rejoindre la MLS que les 25 millions initiaux.

A.H.