RMC Sport

Mort d'Emiliano Sala: une procédure judiciaire lancée par la famille

La famille d'Emiliano Sala a initié une procédure judiciaire, à Londres, à l'encontre de 13 personnes et entités. Les proches du footballeur, mort dans un crash d'avion en janvier 2019, veulent obtenir des réponses, notamment de la part des intermédiaires qui ont gravité autour du transfert de l'ancien buteur du FC Nantes.

Le Mirror rapporte ce mardi que la famille d'Emiliano Sala a lancé une procédure judiciaire à Londres visant 13 personnes physiques ou morales. Celle-ci a précisément été lancée par la mère, la soeur et le frère du footballeur argentin, décédé à l'âge de 28 ans dans un crash d'avion le 21 janvier 2019. Les agents (Willie et Mark McKay) qui ont gravité autour du transfert du joueur entre le FC Nantes et Cardiff City sont notamment visés. Les propriétaires de l'appareil, ses exploitants et les deux clubs le sont aussi.

L'affaire est portée devant la Haute Cour de justice du Royaume-Uni. Une première audition est prévue ce mercredi, à Bournemouth. "La famille sait que l'enquête apportera les réponses aux nombreuses questions qu'elle se pose sur ce qui a mal tourné en janvier 2019 et sur les raisons pour lesquelles la vie d'Emiliano a été écourtée", explique l'avocat des plaignants, Daniel Machover, cité par le journal britannique. Il précise en outre que la famille veut d'abord obtenir des informations de cette enquête, avant de se réserver le droit de réclamer un procès.

La liste des personnes visées par l'action légale contient également David Henderson, soupçonné d'avoir joué le rôle d'intermédiaire pour le vol tragique. Cet Anglais de 66 ans est d'ores et déjà sous le coup d'un procès prévu en octobre. Il est notamment poursuivi pour mise en péril de la sécurité d'un aéronef.

Un an après la publication du rapport

Le petit avion privé à bord duquel se trouvaient le joueur argentin de 28 ans et le pilote David Ibbotson s'était abîmé dans la Manche. L'attaquant du FC Nantes rejoignait le club de Cardiff City, où il venait d'être transféré pour 17 millions d'euros. Le corps du joueur avait été retrouvé dans la carcasse de l'appareil, plus de deux semaines après l'accident, à 67 mètres de profondeur. Celui du pilote, âgé de 59 ans, n'a jamais été retrouvé.

Dans un rapport définitif publié en mars 2020, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a estimé que le pilote avait perdu le contrôle de l'appareil lors d'une manoeuvre effectuée à une vitesse trop élevée, probablement destinée à éviter le mauvais temps pour pouvoir voler à vue. Or, il s'avérait que la licence de David Ibbotson avait expiré et qu'il n'avait pas d'autorisation pour les vols de nuit en navigation à vue. En outre, l'enquête avait aussi évoqué une intoxication au monoxyde de carbone, liée notamment à l'absence d'un détecteur de la substance.

JA