RMC Sport

OM: le Herta Berlin ne compte pas lever l’option d’achat de Radonjic

En prêt au Herta Berlin depuis cet hiver, Nemanja Radonjic confiait mercredi sa volonté de poursuivre son aventure en Allemagne. Si le club ne ferme pas la porte à un transfert, il ne compte pas passer par l’option d’achat fixée par l’OM.

C’est au pire une douche froide pour Nemanja Radonjic, au mieux un contretemps. Selon les informations de Kicker, le Herta Berlin ne va pas lever l’option d’achat estimée à 12 millions d’euros pour s’attacher durablement les services de l'ailier serbe (25 ans), prêté par l’OM depuis cet hiver. Une décision motivée par des impératifs "économiques et sportifs", peut-on lire sur le site du bihebdomadaire allemand.

"Jusqu'au 31 mai, le quatorzième de Bundesliga de la saison passée aurait pu signer Radonjic pour 11,5 millions d'euros. Cela ne se produira pas en cette période et dans ces conditions", analyse-t-il.

Un recrutement sans passer par la clause d’achat fixée par l'OM il y a plusieurs mois serait néanmoins envisagé par le directeur sportif du Hertha, Arne Friedrich. "Sportivement, il nous a convaincus. Nemanja est un joueur qui a tout. Il a de la vitesse, il peut attirer deux ou trois adversaires. Il peut faire la différence. À la fin, c’est une histoire d’argent", avait-il signifié lors d'un échange avec des supporters du club sur Instagram.

Radonjic veut rester au Herta

Dans un entretien accordé à Bild, Nemanja Radonjic n'avait lui pas caché son envie de rester: "Bien sûr, j'aimerais jouer pour le Hertha à l'avenir. Mon contrat de prêt va expirer à la fin de la saison. Le Hertha sera compétitif dans les années à venir et se battra pour une compétition européenne. J'en suis sûr. Depuis que je suis à Berlin, le Hertha est la seule chose à laquelle je pense".

Malgré des débuts difficiles, tronqués par une blessure à l’aine, le Serbe s’était finalement imposé pour participer pleinement au maintien de son club en Bundesliga. Nemanja Radonjic a disputé douze matchs lors de la deuxième moitié de saison, plantant un but et délivrant deux passes décisives. A savoir maintenant si l’OM, qui avait fixé l’indemnité de transfert de Radonjic à hauteur de son prix d’achat de 2018, serait prêt à le revoir à la baisse.

Justine Saint-Sevin