RMC Sport

OM-VA, 20 saisons après…

Bernard Tapie

Bernard Tapie - -

Il y a 19 ans, en mai 1993, éclatait le plus gros scandale du football français. Vingt saisons plus tard, que sont devenus les principaux acteurs de l’affaire VA-OM ? RMC Sport a fait le point.

Jacques Glassmann

L’homme par qui le scandale a éclaté. L’ancien Valenciennois a longtemps été pointé du doigt et même sifflé sur les terrains pour avoir révélé le scandale. «Depuis que j'ai dénoncé la tentative de corruption régentée par Bernard Tapie, il y a toujours un tordu pour m'injurier, dans la rue, au cinéma », confie-t-il. Pour Glassmann, l’après VA-OM est un calvaire. L’homme effectue un séjour à la Réunion, écrit un livre («Foot et moi la paix »). En 2008, il devient membre d’un comité de visionnage à l’AFP. Aujourd’hui serein et apaisé, l’homme âgé de 50 ans s’occupe de la reconversion des joueurs au sein de l’UNFP.

Bernard Tapie

A l’origine de l’affaire VA-OM, le président olympien est condamné en 1995 à deux ans d'emprisonnement dont huit mois ferme. Mais ce n’est pas tout. Tapie est aussi rattrapé par la justice sur d’autres sales affaires. Le businessman refait surface financièrement à la fin des années 2000, notamment grâce à l’affaire du Crédit Lyonnais. Entre-temps, celui qui est aujourd’hui âgé de 69 ans a joué la comédie au cinéma et au théâtre. Incroyable mais vrai, réclamé par les supporters, il est aussi revenu à l’OM en 2001 durant plus d’une saison, notamment en tant que directeur sportif.

Jean-Pierre Bernès

Directeur général de l’OM et ex-bras droit de Bernard Tapie, Jean-Pierre Bernès, au centre du scandale, est condamné par le tribunal correctionnel de Valenciennes à deux ans de prison avec sursis. On lui interdit également d’exercer toutes activités liées au football. Après une longue traversée du désert marquée par une dépression, la FIFA lève cette interdiction en 1996. Pour Bernès, la voie est libre. Depuis 1999, il exerce le métier d’agent avec réussite. Conseiller de Ribéry, Nasri, Ménez, Blanc ou Deschamps, il est devenu incontournable et est l’un des personnages les plus influents du football français. 

Jean-Jacques Eydelie

Ex-partenaire des Valenciennois Jacques Glassmann (à Tours), Jorge Burruchaga et Christophe Robert (à Nantes), le milieu de terrain marseillais Jean-Jacques Eydelie est celui qui a tenté de soudoyer les joueurs nordistes. Suspendu pendant 18 mois et condamné à un an de prison avec sursis, il a poursuivi sa carrière dans une quasi-indifférence jusqu’en 2003. Aujourd’hui âgé de 46 ans, il est l’entraîneur du club corse, J.S Bonifacio, en Division d’Honneur : « Les gens, le maire et les dirigeants m’ont tendu les bras, dit-il. Ici, les gens sont aussi beaux que le paysage. »

Noël Le Graët

Il est le président de la Ligue de football professionnelle lorsque l’affaire VA-OM éclate en mai 1993. Sous sa présidence, la LFP va porter plainte contre X lorsque Glassmann fera ses fracassantes révélations. Pas franchement l’ami de Bernard Tapie, le Breton intègre la Fédération française de football en en 2005 avant d’en devenir le président en 2011. Comme Jean-Pierre Bernès avec qui il entretient des rapports aussi très tendus, il est un homme incontournable du foot français. 

Aurélien Brossier