RMC Sport

Paris FC: le président Pierre Ferracci en dit plus sur la fusion avec Juvisy

Pierre Ferracci

Pierre Ferracci - AFP

Dans la foulée de la conférence de presse officialisant la fusion entre Juvisy et le Paris FC, le président parisien Pierre Ferracci a détaillé le projet. Entre budget, organigramme et nouveaux objectifs.

Peu après la conférence de presse annonçant la fusion entre le Paris FC et Juvisy ce dimanche après-midi, une information révélée par RMC Sport, le président parisien Pierre Ferracci a évoqué les contours du projet. Il a ainsi expliqué qu'il n'y aurait qu'un seul club dès la saison prochaine, au micro de RMC.

A lire aussi >> Paris FC-Juvisy-Racing : vers la création d’un nouveau club à Paris

Un rapprochement initié par Noël Le Graët

« Il s'agit bien d'une fusion. Ce n'est pas un gros mot quand c'est bien préparé. On discute avec la présidente de Juvisy, Marie-Christine Terroni, depuis un an. C'est Noël Le Graët qui nous a présentés pour que ce rapprochement puisse se faire. Avec les collectivités, nous sommes en bonne voie, l'accord a été confirmé. Il y a encore quelques détails à régler mais l'an prochain, il n'y aura qu'un club. On s'appuiera sur les atouts de deux clubs qui ont pas loin de 50 ans », a détaillé Pierre Ferracci.

Le dirigeant a également évoqué les coulisses de ce rapprochement opéré avec Juvisy, actuellement classé 6e de la Division 1 féminine. « On a fait ça à ciel ouvert, ça fait des mois qu'on discute. Il y a parfois des petites oppositions mais l'avantage, c'est que ça se fait en toute transparence. […] Les petits obstacles vont être éliminés les uns après les autres mais, sur le principe, la fusion est acquise », a appuyé Pierre Ferracci.

Une nouvelle identité commune et un budget augmenté

Celui qui a racheté des parts du Paris FC en 2006 a aussi indiqué que l'objectif était d'augmenter les moyens budgétaires, d'attirer de nouveaux partenaires, et profiter du potentiel extraordinaire du bassin parisien. « On va maintenir cette identité de formation et faire en sorte que le projet grandisse. Il faut que, demain, il y ait des moyens supplémentaires pour aller de l'avant », a-t-il précisé ce dimanche.

Pierre Ferracci a aussi répondu à la question de l'identité de cette nouvelle entité. « On va respecter l'identité, l'histoire, la culture et les territoires de deux clubs qui ne vont faire plus qu'un. […] Le nom, le logo et les maillots sont à l'étude. On va faire en sorte que ça fasse référence à ce qu'ont été les deux clubs jusqu'à présent, pour que tout le monde s'y retrouve », a-t-il répliqué.

Dréossi maintenu

Aucun bouleversement dans l'organigramme n'est à prévoir, à en croire les déclarations de Ferracci au micro de RMC. « Pierre Dréossi sera bien évidemment intégré dans le nouvel organigramme. Il a passé onze ans à Rennes, six à Lille. Il apportera son expérience de la gestion de la formation et du haut niveau. Marie-Christine restera évidemment à la tête de la section féminine. On fera en sorte que 1+1 fasse 3. Il faudra que les moyens permettent au nouveau club d'atteindre les sommets qu'il mérite », a indiqué un Pierre Ferracci qui a aussi précisé les objectifs de la nouvelle entité.

« L'objectif est que Juvisy se maintienne au plus haut niveau féminin, comme c'est le cas actuellement, avec des moyens beaucoup moins importants que le PSG et l'OL. Le Paris FC doit, pour sa part, retrouver la Ligue 2 le plus vite possible. On va y croire jusqu'au bout et garder le caractère professionnel du nouveau club. Ce rapprochement a aussi du sens avec la Coupe du monde féminine en France en 2019. L'objectif est d'avoir le meilleur centre de formation de la région parisienne, chez les filles comme les garçons », conclut Pierre Ferracci, le président d'un Paris FC actuellement 8e de National.