RMC Sport

Amalfitano : « Le mieux, c’était de partir »

Morgan Amalfitano

Morgan Amalfitano - -

Prêté à West Bromwich Albion par l’OM en fin de saison dernière, Morgan Amalfitano poursuit son aventure anglaise. Samedi, il a même inscrit l’un des deux buts de la victoire à Manchester United. Le milieu de terrain ne regrette pas d’avoir quitté l’OM.

Morgan, votre équipe WBA qui s'impose à Manchester United samedi : c'est une fierté ?

Oui, c’est sûr. Surtout que c’était la première fois pour le club. C’est top. On a fait un bon match, l’équipe a été super. On a peut-être profité d’une petite méforme de Manchester United. C’est arrivé au bon moment.

Comment se passe votre adaptation à WBA ?

Ça se passe bien. Je retrouve la forme et la confiance aussi : c’est ce dont j’avais besoin. J’avais besoin de changement dans la tête et dans les jambes. Je suis content de retrouver mon niveau, même si je ne suis pas encore à 100%. J’essaie d’élever le niveau de jeu petit à petit dans ce championnat, qui est l’un des meilleurs. Au quotidien, c’est une autre préparation, une autre intensité à l’entrainement mais aussi en match.

Votre départ de l'OM était-il inévitable ?

Au point où on en était, le mieux, c’était de partir. J’en ai ressenti le besoin. J’aurais aimé rester encore une année à Marseille et faire ce que je fais en Angleterre. Mais il faut aussi être en adéquation avec certaines personnes du club. Ça n’était pas le cas. J’ai préféré faire ce choix, dire ce que j’avais à dire à certaines personnes, même si ça ne leur a pas plu.

Vous n'avez pas eu beaucoup de temps de jeu avec Marseille...

Sur la deuxième saison, j’ai eu deux mois de blessure et on ne m’a pas laissé revenir en forme. Il n’y a pas de problème. J’ai donc préféré partir. J’ai dit ce que j’avais à dire aux personnes concernées et maintenant, je ne reviens plus dessus.

Ce départ, c'était un désir du club ?

Vous connaissez le dicton : mieux vaut vivre un jour comme un lion que 100 ans comme un mouton. Je suis comme ça. Ils ne m’ont pas mis à la porte. J’aurais pu rester mais comme j’aime le football et que les choses ont été entachées par de l’extra-sportif, j’ai préféré faire ce choix. Je ferme la parenthèse. Je n’ai pas envie de polémiquer. Il y a eu des exemples comme ça bien avant moi, il y en aura d’autres après. J’ai envie de voir devant maintenant.

Vous voyez-vous rester à WBA ?

C’est un prêt avec option d’achat. On verra bien ce qui se passera. Aujourd’hui je suis tranquille, je joue mes matchs. J’essaie de prendre du plaisir : c’est ce qui m’importe dans le football. Il y a des paramètres qu’on ne maitrise pas mais ce qui m’importe, c’est le football. Je continue ma route et j’ai encore envie de m’éclater et si c’est dans le championnat anglais, c’est dans ce championnat.

Allez-vous suivre le match de l'OM à Dortmund ce mardi, en Ligue des champions ?

Je n’ai pas encore la télé mais je le suivrai, ce match. Je n’ai pas eu le temps de souhaiter bonne chance à mes anciens partenaires parce que je suis parti un peu rapidement. J’ai toujours un super échange avec mes anciens partenaires. On se suit mutuellement. J’ai appris pleins de choses dans mes précédents clubs et notamment à Marseille. On ne m’enlèvera pas ce que j’ai pu faire à l’OM avec mes anciens coéquipiers et les supporters marseillais. C’est un souvenir qui restera ancré.

A lire aussi :

>> L’OM doit refaire le coup

>> Di Meco : « L’OM ne peut pas penser maintenant à Paris »

>> Mandanda : « A nous d’être au niveau »

Luis Attaque