RMC Sport

Anelka, un retour discret

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka - -

Pour son premier match officiel depuis son exclusion de l’équipe de France au cours de la Coupe du monde, l’attaquant de Chelsea a joué une heure sans briller lors du Community Shield perdu face à Manchester United (1-3).

On l’avait quitté habillé comme l’Empereur Sith de Star Wars, dans les couloirs de l’aéroport d’Heathrow de Londres après qu’il ait été exclu de l’équipe de France, suite à ses insultes à l’encontre de Raymond Domenech lors de la Coupe du monde. Ce dimanche, Nicolas Anelka avait revêtu les habits de la menace fantôme sur la pelouse de Wembley face à Manchester United. A l’image de son équipe de Chelsea, l’attaquant français a disputé un match quelconque lors du Community Shield perdu face aux Red Devils (1-3).

Anelka avait été aligné à la pointe de l’attaque des Blues, en lieu et place d’un Didier Drogba, semble-t-il préservé. Ses premières minutes ont été intéressantes. Sa belle frappe du droit à la dixième minute a été repoussée par Edwin Van Der Sar. L’ancien Parisien a également beaucoup dézoné et offert des espaces à ses coéquipiers dans la profondeur. Il n’a pas hésité à permuter, à gauche et surtout à droite avec l’Ivoirien Salomon Kalou.

Manque de flair

Au fil de la rencontre, il s’est pourtant éteint aussi vite que le collectif de Chelsea s’est dilué. Toujours aussi placide, Anelka « The Sulk » (le boudeur), comme le surnomme la presse anglaise, n’a plus été en position de marquer. Moins efficace, il a couru dans le vide et multiplié aussi les pertes de balle. Il a manqué de flair sur les opportunités qui se sont offertes à lui, devancé par Vidic (23e) puis Van Der Sar (54e). Remplacé à l’heure de jeu par Daniel Sturridge, Anelka avait la mine déçue. C’est du banc qu’il a vu son équipe sombrer ensuite, après les buts de Javier Hernandez et Dimitar Berbatov, malgré la réduction du score de Kalou entre les deux réalisations. Il faudra montrer autre chose dimanche prochain pour l’ouverture de la Premier League face à West Bromwich Albion.

Paul Basse