RMC Sport

Angleterre: 350 victimes de pédophilie dans le milieu du football recensées par la police

-

- - AFP

Depuis son lancement le 23 novembre, le service d’assistance téléphonique pour les victimes d'agressions sexuelles dans le milieu du football a enregistré 860 témoignages, annonce ce jeudi une organisation de protection des mineurs. Grâce à ces appels, la police britannique a recensé 350 victimes. Cette hotline a été ouverte dans la foulée des révélations concernant les agissements présumés de l'ancien entraîneur britannique, Barry Bennell.

Un service d'assistance téléphonique pour les victimes d'agressions sexuelles, lancé en plein scandale de pédophilie dans le football anglais, avait reçu 860 appels une semaine après son ouverture, a révélé jeudi une organisation de protection des mineurs.

Lancée le 23 novembre, cette ligne, qui "offre un soutien à quiconque ayant été sexuellement agressé dans le milieu du football" pendant son enfance, a reçu 50 appels au cours des deux premières heures, et 860 appels "la première semaine", précise dans un communiqué la Société nationale pour la prévention de la cruauté contre les enfants (NSPCC).

A lire aussi>> Ancien joueur de Tottenham et Liverpool, Paul Stewart révèle avoir été victime de pédophilie par un entraîneur

60 signalements à la police

L'organisation ajoute avoir fait 60 signalements à la police ou aux services sociaux au cours des trois premiers jours. Ce nombre est trois fois supérieur aux signalements réalisés pendant les trois premiers jours d'un service similaire, ouvert en 2012 dans la foulée de l'affaire Jimmy Savile, l'ancien animateur de la BBC soupçonné de centaines d'agressions sexuelles sur mineurs.

Grâce à ces nombreux appels, la police britannique a pu recenser 350 victimes d'actes de pédophilie. Un nombre "indicatif", précise-t-elle. "Nous travaillons avec la Fédération anglaise de football pour assurer que la réponse à ce nombre important et croissant de victimes est coordonnée de manière efficace, a fait savoir Simon Bailey, un responsable de la police. Nous continuons à encourager ceux qui ont été victimes d'agressions sexuelles quand ils étaient enfants à le dire, peu importe le temps passé depuis les faits."

Rooney comme parrain

Le service d'assistance téléphonique qui a permis de recueillir les centaines de témoignages est parrainé par l'attaquant Wayne Rooney, capitaine de Manchester United. "C'est horrible de savoir que certains de mes collègues ont souffert, déclare-t-il dans le communiqué de la NSPCC. Il est important que les gens sachent qu'ils peuvent en parler, que de l'aide est disponible et qu'ils n'ont pas besoin de souffrir en silence."

La hotline a été ouverte dans la foulée des révélations concernant les agissements présumés de l'ancien entraîneur britannique Barry Bennell. Ce dernier a été mis en examen pour huit faits d'agression sexuelle sur adolescent de moins de 14 ans, a annoncé le parquet de la Couronne britannique mardi.

Une enquête ouverte par la FA

En marge du travail de la police britannique, la Fédération anglaise a ouvert sa propre enquête, qu'elle a confié à une avocate spécialisée dans la protection des enfants, afin de déterminer si ses anciens dirigeants ou certains clubs ont pu avoir connaissance de ces agissements à l'époque.

"Cela devrait mettre en lumière certains problèmes qui ne doivent plus se reproduire, a expliqué Martin Glenn, le directeur de la FA. Mais est-ce que je crois qu'il y a eu des dissimulations ? J'en doute (...) Depuis les années 1990, la FA a pris très au sérieux la sécurité des enfants." Il appelle a toutefois à une grande sévérité si l'enquête révèle finalement que ce n'était pas le cas : "S'il y a des preuves que des clubs se sont tus, quand ce sera notre tout d'appliquer le réglement, nous le ferons, peu importe la taille du club."

AFP