RMC Sport

Arsenal: Wenger, un "roi de la farce" qui ne doute de rien

-

- - AFP

Interrogé sur son avenir à Arsenal après l’élimination par Watford en quarts de finale de la FA Cup (1-2) ce dimanche, Arsène Wenger n’a pas ménagé les journalistes. Pour le manager des Gunners, les interrogations ces spéculations sont ridicules.

Rien ne semble pouvoir ébranler Arsène Wenger. Et cela malgré une élimination en Cup, une situation compromise en Ligue des champions, une mauvaise passe en Premier League et les huées du public. Ce dimanche, après la défaite en quarts de finale de la FC Cup à domicile contre Watford (1-2), le manager d’Arsenal s’est montré abasourdi par les spéculations des journalistes sur son avenir.

« Ça devient une farce »

« Ce qu’il se passe en ce moment est très, très difficile pour les joueurs, mais jugez-nous à la fin de la saison, a demandé le coach de 66 ans, sous contrat jusqu’en 2017. Nous sortons après une longue aventure en Cup, c’est donc très triste. Mais nous nous concentrons sur le prochain match, ce qui est toujours un grand défi et vous êtes encore en train d’en faire un drame. Ça devient une farce ! Nous avons perdu un match. Arsenal a déjà perdu avant et perdra de nouveau à l’avenir. »

Une aubaine pour les tabloïds

Une sortie dont les tabloïds se sont servis sans parcimonie. A la Une du Mirror Sport et du Star Sport, Wenger énervé et Watford euphorique, avec pour titre « Quelle farce ! ».

Les Gunners, désormais à huit points de Leicester en Premier League, se déplaceront chez le Barça mercredi pour tenter de renverser le Barça en huitième de finale retour de la Ligue des champions, après une défaite 2-0 à l’aller. Parions qu’une nouvelle farce ravirait les Londoniens.

la rédaction