RMC Sport

City-Liverpool : Les Reds chutent à l’Etihad

City-Liverpool : Les Reds chutent à l'Etihad

City-Liverpool : Les Reds chutent à l'Etihad - -

Encore une fois éblouissant à domicile, Manchester City est venu à bout de Liverpool après avoir concédé l’ouverture du score ce jeudi, lors du Boxing Day (2-1). Les Reds, leaders avant la journée, redescendent à la quatrième place.

En cette période où les traditions restent bien ancrées, Manchester City et Liverpool se sont chargés ce jeudi d’en faire perdurer quelques-unes. Pratiquant chacune l’un des footballs les plus chatoyants en Angleterre, les deux formations à la lutte pour le titre ont offert un formidable spectacle (2-1). Au terme d’une partie rythmée, ce sont les Citizens qui ont remporté les débats, revenant au passage à un point du leader Arsenal, vainqueur plus tôt à West Ham (3-1). La physionomie de la rencontre n’a certainement pas surpris les amateurs de Premier League. Prolifique dans son enceinte de l’Etihad Stadium (4,3 buts inscrits en moyenne), Manchester City y reste logiquement invaincu. Porté par un Luis Suarez dont le ratio but/match laisse pantois (1,58), Liverpool était arrivé en visiteur rempli de certitudes (4 victoires de rang). Mais les Reds ont montré certaines lacunes qui pourraient s’avérer rédhibitoire dans la course au titre, notamment défensivement. 

L’équipe de Brendan Rodgers l’avait pourtant démarrée pied au plancher, cette rencontre. Mis en alerte par les aspirations offensives de City et cette tête sur le poteau de Kolarov (5e), Liverpool a peu à peu repris ses esprits. Et comme souvent cette saison, c’est par la solidarité que les coéquipiers de Suarez vont ouvrir la marque. Au terme d’une splendide action collective amorcée par Henderson et bien relayée par l’attaquant uruguayen, Philippe Coutinho pensait mener sa formation vers le succès (24e). Sauf que City, méconnaissable à l’extérieur, surclasse chaque adversaire à la maison. Bousculés, les hommes de Manuel Pellegrini s’en sont remis à un corner et une tête rageuse de leur capitaine Kompany pour remettre les compteurs à égalité (31e). Surfant sur ce temps fort, les Citizens en profitent pour remettre le pied sur le ballon. Ce qui va finir par porter ses fruits en toute fin de première période. Sur une contre-attaque orchestrée par Nasri, brillant ce jeudi, Negredo est venu mettre un sacré coup au moral des Reds d’un subtil extérieur que Mignolet n’a pu que toucher du bout des doigts (45+1e). 

9 victoires en 9 matches à domicile

Symbole de ce Liverpool moins fringant, Luis Suarez est resté muet sur la pelouse de l’Etihad Stadium. Mais le feu follet sud-américain, toujours aussi remuant sur le front de l’attaque, n’a pas été loin de se muer en passeur décisif. Après un joli débordement sur le côté gauche, il a adressé un caviar à Sterling, qui n’a pu cadrer sa frappe (73e). La seule occasion franche en seconde période pour un Liverpool qui, malgré de bonnes intentions, a peiné à se montrer tranchant dans les derniers mètres. Habitué à gérer après avoir pris l’ascendant, City s’est donc contenté de préserver son avance. Même si Dzeko, rentré à la place de Negredo, aurait pu alourdir le score s’il s’était montré moins maladroit (86e). 

Avec ce succès face à un concurrent direct, les Citizens signent un 9e succès en autant de matches à domicile. De quoi leur donner un peu plus de crédit, eux qui pointent désormais à la deuxième place. Les Reds, leaders avant cette défaite et qui se déplaceront à Chelsea dimanche, pourraient eux connaître un adage bien connu outre-Manche : si le titre ne se gagne pas pendant les fêtes, il peut en revanche se perdre…

A lire aussi : >> Vidéo : Tous les buts du Boxing Day 
>> Rooney, toujours plus haut
>> Le classement de la Premier League

R.D.