RMC Sport

Contre les jeux vidéo, le coach de Southampton coupe le wifi à l'hôtel

Estimant que les jeux vidéo sont une addiction au même titre que l’alcool ou la drogue, l’entraîneur de Southampton Ralph Hasenhuttl a fait couper le wifi dans les hôtels afin que ses joueurs ne puissent pas y jouer durant la nuit.

"Je dois protéger mes joueurs." Ralph Hasenhuttl ne parle pas du maintien même si Southampton, 16e de Premier League, n’est pas encore sauvé, mais d’une autre menace. Celle des jeux vidéo, omniprésents dans la vie (et surtout les nuits) de ses joueurs. "Il faut lutter contre ça et je vais le faire, a déclaré à la BBC l’entraîneur autrichien. Je l’ai fait dans mon ancien club (le RB Leipzig). On avait aussi ce problème avec des joueurs. Ils jouaient jusqu’à trois heures du matin les veilles de match."

"Comme l’alcoolisme ou l’addiction aux drogues"

Inacceptable pour Hasenhuttl qui met tout en oeuvre pour garder les Saints mobilisés et concentrés. "Il faut les aider à se protéger car ce n’est pas un petit problème, poursuit-il. Pour être honnête, c’est comme l’alcoolisme ou l’addiction aux drogues."

Les mesures du technicien pour lutter contre Fortnite ou Fifa, pour ne citer que deux des jeux les plus prisés par les joueurs, est donc radicale. "Nous avons bloqué le wifi à l’hôtel le soir, comme ça ils ne peuvent plus y jouer", annonce le coach qui précise qu’aucun de ses joueurs n’a un problème sérieux avec les jeux vidéo.

Hasenhuttl reste toutefois vigilant. Il assure échanger sur le sujet avec son capitaine et quelques joueurs. Son équipe disputera un match capital dans la lutte pour le maintien samedi sur la pelouse de Brighton (15e). 

AB