RMC Sport

Coronavirus: Deeney insulté après avoir exprimé ses craintes de reprendre

Troy Deeney, attaquant de Watford, a révélé recevoir de nombreuses menaces suite à son refus de reprendre l'entraînement en raison de ses craintes de contaminer son enfant de cinq mois au coronavirus.

Il n'en a pas la prétention mais Troy Deeney est une sorte de porte-étendard des joueurs refusant de reprendre l'entraînement en raison de leur crainte de contracter le coronavirus ou de contaminer leurs proches. L'attaquant fut l'un des premiers à faire part de ses doutes sur le sujet. Il a associé les gestes à la parole en ne reprenant pas l'entraînement avec Watford, son club, en raison de sa crainte de transmettre le Covid-19 à son fils de 5 mois. S'il est soutenu par ses employeurs, le joueur a confié recevoir un torrent de menaces et d'insultes, très souvent répugnantes. 

"J'espère que ton fils attrapera le coronavirus"

"J'ai vu des commentaires concernant mon fils, des gens disant: 'J'espère que ton fils attrapera le coronavirus', a déclaré Deeney à CNN Sport. C'est la partie difficile pour moi. Si vous répondez à cela, les gens disent: "Ah, nous l'avons eu" et ils continuent de le faire. À une époque où tout tourne autour de la santé mentale et où tout le monde dit: 'Parlez, parlez, s'il vous plaît, parlez', Danny Rose a parlé et je me suis exprimé et nous sommes absolument lynchés pour cela. Et cela ne nous vise pas, nous, seulement. Nos femmes reçoivent aussi des messages. Quand vous marchez dans la rue, des gens disent: "je vais travailler, donc tu vas travailler aussi."

Il va reprendre l'entraînement

Pour l'attaquant anglais, l'opinion a tout de même changé un peu son avis depuis les prises de position de joueurs comme Sergio Agüero ou N'Golo Kanté, qui a préféré ne pas revenir à l'entraînement. "Cela montre que les joueurs ont tellement de pouvoir s'ils sont tous réunis, explique Deeney. J'ai reçu beaucoup de messages de soutien de la part de gens de la part de qui je ne recevrais rien normalement - enfin, je ne savais même pas qu'ils avient mon numéro pour commencer. De la part de joueurs de grands clubs et cela me montre que je dois faire quelque chose de bien parce que je suis juste un petit vieux Troy de Watford et tout le monde semble écouter ce que je dis."

"Je pense simplement que mes préoccupations étaient purement familiales, explique Deeney. J'avais besoin de réponses à plus de questions venant des responsables. Au début, ils ne pouvaient pas vraiment faire ça, mais pas parce qu'ils ne voulaient pas c'était juste parce qu'ils n'avaient pas les informations. Je pense que tout le monde peut apprécier tout ce que la Premier League essaie de faire aussi. Je ne pense pas que ce soit une pure négligence de: 'Nous retournons au travail et montons à bord ou ...,' ça n'a rien à voir avec ça. Ils ont de très bonnes lignes de communication." Dans cette interview, le joueur confie d'ailleurs qu'il va reprendre l'entraînement après des discussions constructives avec la Premier League.

NC