RMC Sport

Couvé par Guardiola, ce jeune est annoncé comme le "Iniesta" de Manchester City

-

- - -

A 18 ans, Phil Foden a inscrit, mardi en League Cup, le premier but de sa jeune carrière avec Manchester City, le club qu’il supporte depuis qu’il est né et qui a refusé de le prêter cet été, tellement Pep Guardiola en est fan.

Pour Pep Guardiola, il était hors de question de le prêter cet été. Là où les clubs anglais ont pris l’habitude d’envoyer leurs jeunes s’aguerrir sous d’autres cieux, le manager espagnol a mis son veto pour Phil Foden. Parce que le manager catalan compte sur ce milieu de terrain de poche de 18 ans, natif de Stockport, dans la banlieue de Manchester, et fan des Sky Blues, ce qui en fait un symbole très fort dans cette équipe internationale. Le technicien l’avait déjà utilisé avec parcimonie la saison dernière (10 matchs). Mardi, le jeune Anglais a rappelé pourquoi l'Espagnol tenait tant à lui. 

Ce n’était qu’un match de League Cup facilement remporté par Manchester City (3-0) face à Oxford United (League One, D3 anglaise) mais le jeune joueur a brillé en agrémentant sa grosse prestation (impliqué sur les trois réalisations) de son premier but chez les pros avec son club de toujours. "Il a des pieds incroyables, a commenté Karl Robinson, entraineur de l’équipe adverse, à la BBC. Son talent et sa manière de s’orienter sur le terrain relèvent du génie. Son jeu est tellement naturel… On n’avait pas vu ça depuis longtemps. Il me rappelle Iniesta au Barça."

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport (et découvrir Phil Foden en Premier League)

Pep Guardiola, qui a très bien connu Iniesta au FC Barcelone (2008-12), a tempéré l’enthousiasme autour de sa pépite, sacrée championne du monde U17 avec l’Angleterre en 2017 (élu meilleur joueur). "Je ne vais pas dire que c’est un nouveau Iniesta, parce que ça lui mettrait trop de pression et qu’Andrés est, de loin, l’un des meilleurs joueurs que j’ai jamais vus, a déclaré le Catalan. Mais c’est un jeune joueur exceptionnel et Manchester City aura ce joueur incroyable pour la prochaine décennie."

"Vous êtes les petits chanceux qui avez vu le premier match à Manchester City de ce gamin"

Ce n’est pas la première fois que le Catalan s’emballe pour son milieu de terrain qu’il avait lancé à l’été 2017 lors d’un match amical face à Manchester United. "Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu quelque chose de semblable, avait lâché le manager. Sa prestation était d’un autre niveau. (…) Je n’ai pas de mots… J’aimerais avoir les bons mots pour décrire ce que j’ai vu. Vous êtes les petits chanceux qui avez vu le premier match à Manchester City de ce gamin."

Le plus jeune médaillé de la Premier League

Depuis, Guardiola lui a offert un vécu au contact de l’équipe première et de David Silva, son idole. Cela lui a aussi permis de devenir le plus jeune joueur de l’histoire de la Premier League à obtenir la médaille du champion à 17 ans et 358 jours. Avant cela, il était aussi devenu le plus jeune joueur anglais à disputer un match de phases finales de Ligue des champions (en 8e face à Bâle) à l’âge de 17 ans et 283 jours. S’il est comparé à Andres Iniesta, il est aussi annoncé comme le futur Paul Scholes. En l'absence de Kevin De Bruyne, blessé, il prétendait aussi un temps de jeu un peu plus élevé.

Ces héritages très lourds à porter justifient la prudence de Guardiola à son égard. Mardi, il fêtait seulement sa cinquième titularisation avec les Cityzens, pour qui il est devenu le premier buteur né dans les années 2000. Les supporters des Sky Blues ont trouvé la solution en le renommant plus modestement l'"Iniesta de Stockport".

-
- © -

"Je suis heureux de ça, a confié le joueur sur ce surnom. Mais Iniesta, arrêtez! Il vient d’une autre planète. Qu’ils m’appellent comme ça, c’est énorme. S’entrainer avec des joueurs comme Kevin de Bruyne et David Silva me fait apprendre chaque jour. Travailler avec Pep m’a aussi beaucoup aidé dans mon jeu." Ce qui ne le rend pas impatient pour autant avec 29 petites minutes de jeu en Premier League cette saison.

"Il n’y a pas besoin de se précipiter"

"Il n’y a pas besoin de se précipiter, confie-t-il. Pep sait ce qu’il fait. Je jouerai le moment venu. Il est bon pour faire percer les jeunes, il l’a déjà fait dans sa carrière avant. Je dois être patient. Je suis toujours jeune, je profite et j’apprends."

Nicolas Couet