RMC Sport

Galère en vue pour Arsenal, privé d'Aubameyang trois matchs

Coupable d'un violent tacle sur Max Meyer contre Crystal Palace, Pierre-Emerick Aubameyang manquera bien les trois prochains matchs d'Arsenal, dont un choc face à Chelsea. L'appel formulé par ses  dirigeants devant la Fédération n'a pas abouti.

Sanction confirmée pour Pierre-Emerick Aubameyang. Comme le rapporte ce mercredi Sky Sports, la Fédération anglaise (FA) a décidé de maintenir la suspension de trois matchs infligée à l'attaquant gabonais après son violent tacle sur Max Meyer lors de la rencontre de Premier League entre Crystal Palace et Arsenal (1-1) samedi dernier.

L’appel formulé par les Gunners a été rejeté. Un gros coup dur pour le club londonien, 10e de Premier League après 22 journées et qui se bat pour revenir dans la lutte aux places européennes.

Il manquera le choc contre Chelsea

"C’est une grande honte et une grosse perte pour nous. Aubameyang était très triste après le match, très déçu. C’était une action complètement accidentelle selon moi. Il s’entraîne bien, il marque des buts et il est probablement le joueur le plus important de l’équipe. Le perdre est évidemment une très mauvaise nouvelle pour nous", a réagi Mikel Arteta en conférence de presse.

Auteur de 14 buts en championnat cette saison, Aubameyang manquera deux rencontres de Premier League (la réception de Sheffield samedi prochain et le choc contre Chelsea trois jours plus tard) et le 16e de finale de FA Cup sur la pelouse de Bournemouth le 27 janvier.

Titulaire indiscutable et même capitaine depuis le conflit entre Granit Xhaka et les supporters d’Arsenal, Aubameyang n’a plus manqué un match de championnat depuis le 24 avril. Selon le Daily Mail, ses dirigeants avaient décidé de faire appel de sa suspension en citant des cas semblables ayant donné lieu à des décisions moins sévères de la part de la FA. Ils ont notamment rappelé qu’Andy Robertson n’avait pas été sanctionné après sa semelle sur Japhet Tanganga lors de la récente victoire des Reds face aux Spurs (1-0). Pas de quoi convaincre la FA.

RR