RMC Sport

Le jackpot des droits télés pour les clubs anglais n'est pas prêt de s'arrêter

La Premier League s’est terminée sur le sacre de Manchester City après une saison palpitante et pleine de rebondissements. C’est le moment de faire les comptes, comment les droits TV colossaux de la Premier League vont-ils être redistribués?

La Premier League est le championnat le plus riche et le plus cher du monde. Le montant total des droits TV s’élève à plus de 3 milliards d’euros, entre les droits nationaux et les droits internationaux. Quant au partage, il est particulier, basé à la fois sur un système égalitaire, à 50%, et un système équitable, calé sur la médiatisation, 25%, et le classement sportif, 25%.

Conséquence, les dotations sont énormes et très resserrées. Le champion Manchester City va notamment empocher un chèque de 171,5 millions d’euros, soit moins que Liverpool, qui a connu plus de diffusions à la télévision, avec 173 millions d’euros. Suivent ensuite Chelsea, 166 millions d’euros, Tottenham, 165 millions, et Manchester United, 161,3 millions d’euros.

Les choses sont encore plus impressionnantes lorsqu’on regarde le milieu et le bas de tableau. Un club comme Newcastle va en effet toucher la modique somme de 135,6 millions d’euros pour sa 13e place en Premier League. Mieux encore, la lanterne rouge, Huddersfield, va repartir en Championship avec un chèque de 108 millions d’euros !

Rappelons qu’en France, le Paris Saint-Germain, premier de Ligue 1, devrait recevoir la somme de … 57 millions d’euros.

Des droits TV en augmentation continue

Depuis 1992 et la création de la Premier League, les droits TV nationaux ont augmenté de plus de 800%. A 247 millions d’euros la première saison, ils ont atteint les 2 milliards à partir de 2016.

-
- © -

A noter qu’ils vont baisser dès l’année prochaine, passant à 1,9 milliard d’euros, jusqu’en 2022. Seulement, cette diminution sera compensée par la hausse des droits TV internationaux, estimés aujourd’hui à 1,26 milliard d’euros, qui devront passer à 1,3 milliard dès 2019-2020.

En France, par comparaison, la ligue 1 se vend … 80 millions d’euros par an à l’international.

-
- © -

Petite particularité, ces droits TV internationaux sont redistribués de façon strictement égalitaire entre tous les clubs de Premier League. Du premier au dernier, toutes les équipes touchent la même somme. Cette méthodologie explique, d’une certaine manière, la force et l’intensité du championnat Anglais.

Une modification des règles de calcul

Seulement, d’après le Financial Times, les clubs du Big-Six, Manchester City, Liverpool, Chelsea, Tottenham, Arsenal et United, ont exigé de bouleverser les règles de redistribution des droits TV internationaux.

A partir de la saison prochaine, le système entièrement égalitaire devrait être modifié au profit d’un système hybride, à 65% basé sur l’égalité entre les clubs et à 35% en fonction du classement sportif. Autrement dit, plus le club performera sportivement, plus il gagnera de l’argent.

Au risque de réduire l’intensité compétitive et l’équité sportive, très importantes en Angleterre …

Pierre Rondeau