RMC Sport

Liverpool-Chelsea: Demba Ba sans pitié pour Gerrard et sa glissade en 2014

Alors que Liverpool reçoit Chelsea ce dimanche en Premier League (17h30, RMC Sport 1), Demba Ba est revenu sur le match d'avril 2014, marqué par la glissade de Steven Gerrard qui avait fait perdre le titre aux Reds. Et l'actuel attaquant de l'Istanbul Basaksehir n'est pas vraiment désolé pour son ex-adversaire.

L'histoire va-t-elle se répéter? Les Blues vont-ils de nouveau faire perdre le titre aux Reds? Alors que Liverpool reçoit Chelsea ce dimanche en Premier League, pour le choc de la 34e journée (17h30, RMC Sport 1), Demba Ba est revenu pour le Sun sur l'affiche d'avril 2014 entre les deux formations. Souvenez-vous: Liverpool pensait cette saison-là pouvoir enfin être sacré, mais son capitaine Steven Gerrard avait malencontreusement provoqué la victoire de la formation londonienne (2-0) en perdant le ballon sur une glissade devenue légendaire. Et quelques jours plus tard, City avait fini champion avec... deux points d'avance.

Cinq ans sont passés, mais Demba Ba, buteur opportuniste sur la fameuse glissade, ne fait pas preuve de beaucoup de pitié au moment d'évoquer Gerrard. "Je ne me sens pas désolé pour lui. Je ne suis pas un supporter de Steven Gerrard, explique-t-il froidement. Je ne suis pas un supporter de Liverpool."

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Premier League

Il a tout de même préféré marquer contre Paris

Pour autant, Ba assure qu'il ne s'est pas non plus réjoui de cet événement et de ses conséquences. "Je ne suis pas non plus supporter de Manchester City, donc je ne suis pas heureux qu'ils aient gagné le championnat (en 2014)", poursuit-il.

Le natif de Sèvres, aujourd'hui à Istanbul Basaksehir, estime qu'il a juste fait son travail. "Ça fait partie du jeu, observe-t-il. C'est comme l'an passé quand Crystal Palace n'avait plus rien à jouer et avait entraîné la relégation de Stoke en allant gagner là-bas. Quand tu joues, tu joues pour gagner, c'est tout."

D'ailleurs, l'intéressé préfère se souvenir de son tout aussi mémorable but contre le PSG en quart de finale retour de Ligue des champions cette même saison. "Quand vous me parlez de celui que j'ai mis contre Paris, c'est agréable oui, parce que c'est le but qui nous avait envoyés en demi-finale de la C1. Alors que le but à Anfield ne nous avait rien apporté de spécial, à part une victoire à l'extérieur. C'est un but normal pour moi."

CC