RMC Sport

Manchester City: la justice refuse toujours la libération de Benjamin Mendy

La justice britannique a refusé lundi la nouvelle demande de libération sous caution formulée par Benjamin Mendy. Le défenseur des Bleus et de Manchester City reste en détention en raison de plusieurs accusations de viols et d'agressions sexuelles présumés.

Voilà qui ne risque pas de dérider Pep Guardiola. Interrogé au sujet de Benjamin Mendy, l'entraîneur de Manchester City avait refusé de répondre avant le duel face au PSG en Ligue des champions.

Ce lundi, le tribunal de Chester a refusé d'accorder au Français une libération sous caution selon les informations du journal local le Manchester Evening News. Pour la troisième fois depuis son inculpation dans une affaire de quatre viols et d'une agression sexuelle présumés, Benjamin Mendy se voit refuser la possiblité d'être libéré moyennant le paiement d'une caution.

Le procès de Mendy doit débuter fin janvier 2022

Après une audition organisée à huis clos, un représentant du tribunal de Chester, ville située à proximité de Manchester, a confirmé la nouvelle aux médias. Sauf nouveau rebondissement, Benjamin Mendy devra donc attendre le 15 novembre prochain, et un nouveau passage devant la justice pour voir sa situation évoluer.

A cette date, le champion du monde tricolore devra choisir de plaider coupable ou non-coupable des charges requises contre lui lors d'une audience préliminaire. Pour rappel, l'ancien joueur de Monaco et Marseille est accusé de quatre viols et d'une agression sexuelle par trois femmes, dont une mineure de 17 ans. Tous les faits se seraient produits chez le footballeur.

Déjà en liberté conditionnelle depuis le début de l'année 2021, Benjamin Mendy avait eu l'interdiction de participer à des fêtes réunissant plus de quatre personnes à son domicile mancunien. Suite à une nouvelle soirée avec de multiples convives, la justice anglaise avait choisi de faire sauter sa liberté conditionnelle et de le placer en détention provisoire.

Jusqu'ici, et comme l'ont encore souligné les avocats de Benjamin Mendy lors de ses récentes audition au tribunal, l'international tricolore aux 10 sélections nie tous les faits qui lui sont les reprochés. S'il plaide non coupable, le latéral gauche devra se défendre lors d'un procès. Cette nouvelle étape est programmée pour le 24 janvier 2022. A moins d'une libération sous caution d'ici-là, le Français de 27 ans aura donc passé 150 jours en prison soit près de cinq mois, à l'ouverture de son procès.

JGL