RMC Sport

Manchester United: Evra réaffirme que Suarez a eu des propos racistes contre lui

En octobre 2011 lors d’un match opposant Manchester United et Liverpool, Patrice Evra et Luis Suarez ont eu une grosse altercation au cours de laquelle l’attaquant uruguayen aurait eu des propos racistes envers le défenseur français. Un épisode sur lequel Evra est revenu dans un entretien accordé au Times.

Dix plus tard, la fameuse altercation entre Patrice Evra et Luis Suarez lors d’un Manchester United–Liverpool est restée dans les mémoires. Alors que le Français avait accusé l’Uruguayen de lui avoir asséné des propos racistes, l’actuel joueur de- l’Atlético de Madrid avait été suspendu pendant huit matchs et condamné à une amende 40.000 livres.

Dans une interview pour le Times, Patrice Evra est revenu sur cet épisode, en affirmant une nouvelle fois que Luis Suarez avait eu des propos discriminatoires envers lui: "Je ne le connais pas assez pour le traiter de raciste. Je sais qu’il a utilisé des mots racistes, je sais que quand c’était le moment de faire la paix, il ne l’a pas fait."

Tout en laissant entendre que le contentieux avec l’ancien joueur du Barça était réglé depuis plusieurs années: "Quand, avec la Juventus, nous avons affronté Barcelone en finale de la Ligue des champions en 2015, il me serre la main et je lui serre la main", a-t-il rappelé.

"Personne n’est né raciste. Il s’agit d’éducation"

Durant l’entretien avec le média anglais, Patrice Evra en a profité pour aborder l’attitude à adopter, selon lui, avec les personnes racistes: "Si vous voulez être raciste, c’est votre choix. Est-ce que ça va vous rendre plus heureux? Au lieu de blâmer les racistes, je veux comprendre d’où ils viennent. Personne n’est né raciste. Il s’agit d’éducation. Peut-être ont-ils été traumatisés. On devrait parler avec eux", a-t-il confié.

L'ancien latéral gauche est aussi revenu sur les évènements discriminatoires qui ont de plus en plus lieu dans les stades de football: "Chaque semaine de football, nous avons plus d'incidents, peut-être parce que lorsque vous les blâmez, ils deviennent plus hyperactifs. Si je te bannis parce que tu es raciste, tu ne changeras jamais, mais quelqu'un doit essayer de comprendre pourquoi tu es raciste", a-t-il conclu.

JO