RMC Sport

Mort de Gérard Houllier: 2001, l’année folle avec Liverpool

Entraîneur de Liverpool entre 1998 et 2004, Gérard Houllier, décédé lundi à l’âge de 73 ans, a permis aux Reds de conquérir cinq titres en 2001 à l’issue d’une saison complètement folle.

Il était écrit que Gérard Houllier entraînerait Liverpool. Après avoir offert au PSG son premier titre de champion de France en 1986, après avoir été sélectionneur de l’équipe de France puis DTN à la FFF, le technicien français décédé lundi à l’âge de 73 ans a posé ses valises à Anfield en 1998, juste après le titre de champions du monde des Bleus. Lui l’ancien prof d’anglais est alors relativement méconnu outre-Manche. Mais dès sa première conférence de presse, il parvient à se mettre les médias locaux dans la poche.

La conf qui a tout changé

"Un journaliste m'a demandé ce que je connaissais du club, racontait-il il y a deux ans au Parisien. Et là, je lui réponds que j'ai écrit une thèse quand j'avais 22 ans intitulée "Growing up in a deprived area" (Grandir dans un quartier défavorisé). C'était une étude sociologique centrée sur un quartier difficile de Liverpool. Dans le cadre de cette étude, en 1969, j'étais allé voir un match de Liverpool dans le Kop avec Patrice Bergues qui deviendra d'ailleurs mon adjoint quelques décennies plus tard. J'avais même gardé le billet du match. Cette anecdote m'a aidé à me faire accepter comme l'un des leurs."

-
- © AFP

La Coupe de la League, "une libération"

S’il ne parvient pas à reconquérir le titre de champion d'Angleterre attendu par les fans depuis 1990, Houllier permet aux Reds de garnir la salle des trophées en 2001 grâce une saison exceptionnelle. En Premier League, Liverpool termine à la 3eme place derrière Arsenal d’Arsène Wenger et le champion, Manchester United, entraîné par Sir Alex Ferguson. En coupes, c’est simple, Houllier et ses joueurs raflent tout. La razzia débute en février par un triomphe en Coupe de la League face à Birmingham au Millennium Stadium de Cardiff (Wembley était fermé pour travaux) malgré un succès obtenu aux tirs au but (1-1, 5 tab à 4). Houllier évoque "une libération pour tout le club."

Gérard Houllier
Gérard Houllier © AFP

Lui qui a changé les habitudes de ses joueurs, notamment sur le plan alimentaire, est fier de ne pas avoir cédé à l’euphorie : "L'une de mes fiertés se situe entre ces deux succès. En Angleterre, il est de coutume de bien arroser une victoire en Cup. Mais j'avais réussi à imposer une extinction des feux à 1 heure du matin. J'avais dit aux joueurs : "Les hommes de caractère savent retarder les célébrations." Sage décision.

Une finale d'anthologie contre Alavès en Coupe de l'UEFA

En mai, après avoir assuré sa présence en Ligue des champions, Liverpool renverse Arsenal grâce à deux buts inscrits en cinq minutes par Michael Owen fin de rencontre (2-1). Quatre jours plus tard, la semaine de rêve se poursuit avec la victoire en Coupe de la feu-Coupe de l’UEFA quatre jours plus tard. Après avoir écarté le Barça en demi-finale, Liverpool bat Alaves lors d’une finale d’anthologie gagnée en prolongation (5-4). Moins prestigieux, la Supercoupe d’Europe et le Charity Shield rejoignent aussi la vitrine du club de la Mersey durant l’été. Au total cinq titres pour les partenaires de Steven Gerrard et la gloire pour Michael Owen, futur Ballon d’Or. Une année en or qui se termine mal pour le Français, victime d’un malaise cardiaque lors d’un match face à Leeds United. Un gros souci de santé qui l’éloignera des terrains durant cinq mois.

-
- © AFP
ABr