RMC Sport

Pires : « Je ne comprends pas Houllier »

Robert Pires

Robert Pires - -

EXCLU RMC SPORT. Après la nouvelle défaite à domicile d’Aston Villa face à Sunderland (1-0), Robert Pires évoque la crise sportive aiguë que traverse son équipe en championnat. Relégué sur le banc des remplaçants, il se pose surtout des questions sur sa situation personnelle.

Robert Pires, le message de Gérard Houllier passe-t-il encore auprès du groupe ?

Avec certains joueurs, c’est tendu et électrique. Pas avec tout le groupe mais avec certains, oui. Houllier, c’est une nouvelle culture, une autre façon de travailler. Lorsque tu es dans une certaine routine et que l’on te change tout du jour au lendemain, tu as du mal à l’accepter. En plus, on ne gagne pas. C’est compliqué pour tout le monde. Et moi je suis arrivé au milieu de tout ça.

Quelle était l’ambiance mercredi soir après la défaite à domicile face à Sunderland (0-1) ?

C'était très chaud dans le vestiaire. Les supporters ont réclamé son départ immédiat. Mais Gérard a été maintenu dans ses fonctions. Il a encore le soutien du président. C’est clair et net. Maintenant, il faut que tout le groupe se mobilise très vite. On n’a pas le choix, car si on continue comme ça, on va tout droit en deuxième division. Moi j'ai peur qu'on descende. J’ai peur aussi que le doute ne s’installe dans la tête des joueurs.

Quel est le bilan que vous faites de vos premières semaines à Aston Villa ?

Ce n’est pas facile. Je suis sur le banc et je ne peux pas aider l'équipe car je ne joue pas. Je n'ai pas la confiance de Gérard Houiller. Je ne comprends pas et je pense que je vais aller lui parler. Pourtant, je fais tous les efforts. Mais je ne regrette pas et j'attends. Je continue à bosser. Même si je suis un peu déçu, car je veux jouer et aider mes potes. C'est frustrant.

Vous avez eu l’occasion de croiser Nicolas Anelka à Chelsea. Avez-vous évoqué l’équipe de France avec lui ?

J'ai vu Nico, mais on a parlé de tout sauf de l'Equipe de France. Ce n'est vraiment pas le bon sujet pour lui. Il ne faut pas l’embêter avec ça maintenant.

RMC Sport