RMC Sport

Premier League: à l'orgueil, Liverpool surclasse Tottenham et se relance

Dans le dur dernièrement en Premier League, Liverpool a bien réagi ce jeudi soir en allant battre assez nettement Tottenham (3-1). Les Reds sont quatrièmes, à quatre points de Manchester City.

Le roi n'est pas mort, et il n'est certainement pas prêt à lâcher son trône. Pas aussi tôt dans la saison, du moins. Incapable de gagner le moindre de ses cinq derniers matchs de Premier League, Liverpool s'est relancé ce jeudi soir en surclassant à l'extérieur Tottenham (3-1), l'un de ses concurrents du haut de tableau.

Grâce à ce résultat, les Reds remontent à la quatrième place, à deux points de Leicester, trois de Manchester United, et quatre du leader Manchester City, qui compte certes un match en moins. Pour Tottenham, le titre s'est en revanche éloigné, puisque les Spurs, sixièmes, accusent désormais huit longueurs de retard sur les Cityzens.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez de la Premier League

Le festival Sadio Mané

Liverpool a gagné, et Liverpool, muet lors des quatre dernières journées, a dominé et développé du jeu. Notamment grâce à superbe Sadio Mané. Sur l'ouverture du score, en toute fin de première période, l'attaquant sénégalais a réalisé un très joli contrôle en pleine course pour servir habilement Roberto Firmino dans les six mètres (1-0, 45e+4).

Au retour des vestiaires, c'est l'une de ses frappes, repoussée difficilement par Hugo Lloris, qui a permis à Trent Alexander-Arnold de doubler la mise (2-0, 47e). Et vingt minutes plus tard, c'est lui qui a repris un centre du latéral droit pour inscrire le troisième but des Reds (3-1, 65e).

Un VAR encore très présent

Trop timide, pas assez entreprenant, Tottenham avait réduit la marque à la 49e sur un missile de Pierre-Emile Hojbjerg (2-1), mais n'a pas trouvé les ressources pour relever la tête durablement. Dommage pour le club londonien, qui pensait avoir ouvert la marque dès la 3e minute de jeu avant qu'Heung-Min Son ne voit son but refusé par le VAR pour un hors-jeu d'environ... cinq centimètres. 

Un VAR qui a encore fait des siennes en seconde période en annulant - plus logiquement - un but de Mohamed Salah (56e) pour une main offensive de Firmino au départ de l'action. 

CC