RMC Sport

Premier League: des matchs plus courts à la reprise?

Alors que la Premier League travaille toujours sur un plan de reprise, le patron du syndicat des joueurs a expliqué ce mardi qu'une proposition à l'étude est de raccourcir la durée des matchs. Afin de permettre aux acteurs d'enchaîner plus facilement.

A chaque jour, une nouvelle idée originale en Premier League. Après l'hypothèse de matchs en Australie, après celle (plus crédible) de stades "neutres", le patron du syndicat anglais des footballeurs professionnels (PFA) a expliqué ce mardi qu'en cas de reprise du championnat, ce qui est espéré en juin, les rencontres pourraient éventuellement… être raccourcies.

"Nous ne connaissons pas l'avenir, a indiqué Gordon Taylor à BBC Radio. Nous ne savons pas quelles propositions seront retenues. Il pourra peut-être y avoir davantage de remplacements, peut-être aussi que les mi-temps ne dureront pas 45 minutes… Il y a beaucoup de choses mises sur la table. Nous attendons d'avoir toutes les propositions, et nous laisserons les dirigeants, les entraîneurs et les joueurs y réfléchir."

"Il est tout à fait normal que les joueurs soient préoccupés par leur sécurité"

Comme l'a fait comprendre Taylor par la suite, l'idée derrière des matchs durant moins de 90 minutes est de protéger les joueurs après une certaine période d'inactivité, et leur permettre de récupérer plus facilement, pour enchaîner les rencontres et finir la saison.

Par ailleurs, le patron du syndicat a été questionné sur les déclarations de Sergio Agüero, qui assurait la semaine passée que la majorité des footballeurs ont "peur" d'une reprise.

"Sergio est un joueur génial, et il a le droit d'avoir sa propre opinion, a réagi Taylor. Mais il ne s'agit pas d'avoir peur, il s'agit d'être pleinement informé, et que les autorités compétentes s'assurent qu'une reprise est parfaitement sûre. (…) Ce sont des athlètes professionnels, il est tout à fait normal qu'ils soient préoccupés par leur sécurité. Ils ne sont pas stupides, ils ne sont pas naïfs. C'est pourquoi ils doivent être convaincus qu'il n'y a pas de risque à reprendre, et que c'est leur choix."

CC