RMC Sport

Premier League: pourquoi ce Noël sera celui d’Arsenal

-

- - -

Privé de titre en Premier League depuis 2004, Arsenal est parfaitement dans la course avant de se lancer dans le Boxing Day.

Moqué pour son impressionnante constance à éviter le titre en Angleterre depuis 2004, Arsenal aborde le virage 2015-2016 en position favorable. Deux longueurs derrière l’insoupçonnable Leicester, les Gunners comptent quatre points d’avance sur City, troisième, et déjà sept sur Tottenham et United, leurs premiers poursuivants. Il est évidemment trop tôt pour en faire les favoris au sacre, et il en sera sans doute ainsi jusqu’à la 37e journée, les hommes de Wenger nous ayant fait le coup de la panne plutôt deux fois qu’une, mais en cette veille de Boxing Day, les indicateurs convergent anormalement vers un « Merry Christmas » londonien.

La preuve en chiffres (de Noël) :

Le petit Arsenal a été particulièrement sage cette saison et mérite d’être gâté : 16 jaunes, 2 rouges (équipe la moins pénalisée de Premier League) et la générosité incarnée avec 3 buts contre son camp (personne n’a fait mieux).

Arsenal a déjà trouvé ses anges de Noël. Cette saison, les Gunners affichent 76% de victoires avec Aaron Ramsey, 33% sans lui. Et avec l’arrivée de Petr Cech cet été, ils affichent la meilleure défense du championnat, avec 14 buts encaissés en 17 journées.

A la table des Gunners, le caviar est servi à la louche. En 16 matches joués, Mesut (Santa) Özil culmine déjà à 15 passes décisives. Seuls cinq joueurs ont fait mieux dans l’histoire… en une saison complète, et le record de Thierry Henry (20 assists en 2002-2003) devrait être avalé sans problème.

L’attaque d’Arsenal, c’est du petit Giroud en culotte de velours. Ultra-critiqué, le Français signe une remarquable résurrection en 2015. Sa fin d’année en fanfare en fait le deuxième meilleur buteur de Premier League sur l’année civil avec 19 buts (derrière les 25 d’Harry Kane).

Leicester, en feu, a beau trôner au sommet du sapin, Arsenal, son dauphin, est au chaud devant la cheminée, se rappelant peut-être que les deux dernières fois où il a été champion (2002 et 2004), il avait passé Noël… à la deuxième place.

Le programme du Boxing Day :

Stoke-Manchester United (13h45)
Liverpool-Leicester (16h)
Manchester City-Sunderland (16h)
Tottenham-Norwich (16h)
Bournemouth-Crystal Palace (16h)
Chelsea-Watford (16h)
Aston Villa-West Ham (16h)
Swansea-WBA (16h)
Newcastle-Everton (18h30)
Southampton-Arsenal (20h45)