RMC Sport

Premier League: pourquoi City doit se méfier de son déplacement à Chelsea

-

- - -

Manchester City se déplace à Chelsea, samedi à 18h30 (en direct et en exclusivité sur RMC Sport), dans la peau d’un leader incontesté, et surtout invaincu, du championnat anglais. Mais les Skyblues ont tout à craindre de leur périlleux voyage à Londres, chez un rival diminué.

Le déplacement de Manchester City sur le terrain de Chelsea (samedi à 18h30, en direct sur RMC Sport 1) est peut-être la dernière occasion de voir Pep Guardiola chuter en Premier League avant le début de la phase retour, cette saison. Invaincu et leader du championnat avec 41 points et une différence de buts de +38, la plus impressionnante jamais enregistrée dans l’ère moderne à ce stade de la saison, en Angleterre, le leader est lancé comme une balle vers la conservation de son titre. Seul Liverpool mène la chasse devant un peloton de poursuivants désorganisés.

Seul Liverpool est parvenu à rivaliser

Les Reds ont tenu tête aux hommes de Guardiola, Il est donc possible de résister à la formation de l'ancien coach du Barça, mais Manchester City a déjà disposé de ses principaux adversaires par ailleurs, éparpillés aux quatre coins de l’Angleterre. Arsenal (0-2), Tottenham (0-1) et Manchester United (1-3), dans une moindre mesure, puisqu’il s’agissait d’un déplacement chez le rival, ont cédé. Au tour de Chelsea désormais, qui ne va pas se présenter dans les meilleures dispositions. Les Blues ont perdu leur deuxième match de la saison à Wolverhampton (1-2), mercredi.

"La meilleure équipe en Europe", et dans le monde?

"Après ce match, nous avons perdu confiance, mais c’est peut-être une bonne nouvelle, s'est agacé Maurizio Sarri dans la foulée. De temps en temps, mes joueurs sont un peu trop confiants. City est sans doute la meilleure équipe en Europe, peut-être dans le monde, ils peuvent gagner la Ligue des champions, mais cela dépend des moments. Si vous devez jouer contre eux pendant dix mois, ce sont les meilleurs du monde." Le temps d’un match, cependant, le rapport de force peut s’équilibrer. La formation de Maurizio Sarri a des arguments à faire valoir.

L'historique des confrontations pour Chelsea

Historiquement, Chelsea peut se prévaloir d’un avantage conséquent. La formation londonienne a plus souvent dominé son adversaire que l’inverse. En 42 rencontres, Chelsea l’a emporté à 24 reprises, autant à domicile qu’à l’extérieur d’ailleurs. En Premier League, Chelsea a vaincu le Manchester City de Pep Guardiola à deux reprises pour autant de revers concédés. Parmi les membres du Big five anglais, seul Liverpool peut présenter un bilan équivalent, sans compter la double victoire des Reds en Ligue des champions.

Deux buts encaissés en quatre minutes

Battu (2-1) et accroché (2-2) par Lyon en Ligue des champions, Manchester City a encore souffert pour se défaire de Watford. Les Skyblues ne présentent pas toutes les garanties avant ce choc. Chelsea, de son côté, a chuté dans des conditions particulières, qui rappellent la gifle reçue à Tottenham (1-3), laquelle avait occasionné une sérieuse remise en question. Avec un onze remanié (cinq changements avaient été apportés), l’équipe de Sarri a plié deux fois en quatre minutes contre les Wolves.

Kanté n'a pas encore tout donné

Privés, à l’aube de la saison, de la majorité de ses cadres à l'occasion du Community Shield (remporté 2-0 par Manchester City), Chelsea était en pleine mutation. Quatre mois plus tard, l’équipe a trouvé du liant dans le 4-3-3 de Maurizio Sarri où Kanté, qui avait le rôle le plus défensif dans un milieu à deux avec Conte, évolue désormais bien plus haut sur le terrain. Le poste qui lui a été confié par son entraîneur met en valeur sa dimension athlétique exceptionnelle dans l'exercice du pressing. Reste encore à appréhender la complexité des consignes de son coach, pour ne plus s’oublier dans l'expression de ses qualités en phase offensive. Pourquoi pas contre City?

RMC Sport