RMC Sport

Premier League : vers une baisse du prix des places

Kop Anfield Road

Kop Anfield Road - AFP

Richard Scudamore, le grand patron du championnat anglais, a annoncé ce mercredi que les clubs allaient arrêter d’augmenter le tarif des abonnements. Une bonne nouvelle pour les supporters, qui ne cessaient de manifester leur mécontentement ces derniers mois.

Richard Scudamore l’a assuré ce mercredi : les clubs de Premier League vont commencer à stopper l’envolée des prix des places dans les stades. Pour le patron de la Premier League, cela permettra au championnat britannique de battre des records d’affluence. Alors que les clubs proposent des tarifs extravagants depuis plusieurs années, il s’agit d’une belle initiative pour les supporters, qui s’explique notamment par le prix record des droits TV de la Premier League.

Le championnat anglais touchera ainsi près de 7 milliards d’euros pour trois saisons à partir de 2016. Une somme qui offre donc la possibilité aux pensionnaires de Premier League de se montrer plus indulgents pour les tarifs des abonnements. « Les clubs reconnaissent que le tarif des billets est un problème, c'est pourquoi je pense que seulement trois clubs connaîtront de petites augmentations cette saison » a expliqué Richard Scudamore sur Sky Sports.

L’abonnement à plus de 1 200€ à Arsenal

« Supporters not Customers » (« Supporters pas clients »). Tel était le message régulièrement déployé la saison passée dans les différents stades du Royaume-Uni par les fans. La hausse des abonnements a touché presque l’ensemble des clubs de Premier League. Dans les clubs mythiques comme Liverpool ou Manchester United, cela fait bien longtemps que les classes populaires n’ont plus les moyens de s’abonner pour la saison. En 1989, le prix moyen d’un billet pour un match de Premier League était de 5,40 £ (7,75 €).

Les problèmes liés au hooliganisme dans les années 90 avaient notamment incité les clubs à considérablement augmenter leurs tarifs. L’an passé, le prix moyen des abonnements était d’environ 700 euros. A Londres, il fallait débourser au minimum 940 euros pour assister à la saison de Chelsea, 959 euros pour s’abonner à Tottenham et 1271 euros pour suivre les Gunners d’Arsenal ! Des tarifs qui ont poussé les fans les plus fervents à suivre les matches au pub.

West Ham va diviser le prix de son abonnement par deux

La vente record des droits TV pourrait donc remédier à cela. En avril dernier, Karren Brady, le président de West Ham, avait indiqué que le club londonien allait profiter de ces droits TV pour baisser le prix des abonnements. A partir de la saison 2016-2017, il sera possible de suivre les Hammers pour 400 € contre 865 € minimum la saison passée. De quoi doper l’affluence. « Je pense que nous allons battre un nouveau record de fréquentation la saison prochaine » pronostique même le responsable de la Premier League, Richard Scudamore.

Omar Bendjador