RMC Sport

Puygrenier : « J’avais envie de tenter l’aventure »

-

- - -

Sébastien Puygrenier doit effectuer ses grands débuts ce week-end avec Bolton. L’ancien défenseur du Zenit St–Pétersbourg se fait un plaisir de découvrir la Premier League.

Vous êtes en Angleterre depuis une huitaine de jours. Comment se passe l’adaptation à Bolton ?
J’ai vraiment été bien accueilli. Je continue, en marge des entraînements avec l’équipe, un travail physique car je n’ai pas joué depuis longtemps. J’étais en vacances depuis le mois de novembre car le championnat était terminé en Russie. Je me suis aussi entraîné pendant quelques jours avec Nancy dans l’idée ensuite de repartir au Zenit. Et puis l’opportunité Bolton s’est présentée.

Comment s’est passé ce transfert ?
Au départ, je ne voulais pas quitter le Zenit. Ce n’est ni moi, ni mon agent qui avons démarché qui que ce soit. Mais quand Bolton s’est manifesté, cela m’a intéressé tout de suite. J’avais envie de tenter l’aventure en Angleterre. C’est vraiment un championnat qui m’attire. J’avais déjà eu quelques contacts avec des clubs anglais cet été.

Comment abordez-vous la venue de Manchester United pour vos débuts en Angleterre ?
Ça commence bien (rires). J’espère simplement que j’aurai la même réussite que lorsque je suis arrivé au Zenit. J’avais joué l’un de mes premiers matchs contre Manchester lors de la Supercoupe d’Europe à Monaco fin août. Nous avions gagné 2-1. J’espère qu’on fera pareil samedi. Je ne sais pas si je débuterai. Je ne suis pas encore totalement prêt physiquement.

Combien de temps vous donnez-vous avant d’être opérationnel ?
Après Manchester, il y a une trêve de dix jours car nous sommes éliminés de la Cup. J’en profiterai pour bien travailler et être prêt pour notre prochain match à Blackburn.

Que retenez-vous de vos quelques mois passés au Zenit ?
Cela restera une bonne expérience. J’ai joué de gros matchs européens. J’ai connu des hauts et des bas. Sur la fin, cela s’est moins bien passé. Pour l’avenir, je ne sais pas encore ce qui se passera en fin de saison. Pour le moment, ma priorité est de faire cinq bons mois avec Bolton. Après, on verra. J’espère réussir à m’imposer à Bolton. Peut être que le jeu anglais me conviendra un peu plus.

La rédaction - Marc Benoist