RMC Sport

Quand David Moyes menace de gifler une journaliste

David Moyes

David Moyes - AFP

Le temps n’est à la rigolade actuellement pour Sunderland, dernier de Premier League, et dont l’entraîneur semble perdre ses nerfs. David Moyes, ancien coach de Manchester United, a en effet menacé une journaliste de la BBC en mars, et a été obligé de s’excuser pour son comportement ce lundi, via un communiqué du club.

Les temps sont durs pour Sunderland. Lanterne rouge de Premier League malgré l’apport de Jermain Defoe (14 buts en 29 matchs), avec surtout huit points de retard sur le premier non relégable, Swansea, avec néanmoins un match en plus à disputer, le club anglais fait également parler de lui hors du terrain. Son entraîneur, David Moyes, qui a remplacé Sam Allardyce en juillet dernier, s’est récemment rendu coupable d’un excès de colère envers une journaliste.

A voir >> Sunderland tenu en échec par Burnley (0-0)

Une menace devant la caméra

Le 18 mars dernier, alors que Sunderland concède un match nul et vierge face à Burnley, l’entraîneur britannique répond aux questions de Vicki Sparks de la BBC. Cette dernière lui demande si la présence du propriétaire du club dans les tribunes ne lui a pas mis un plus la pression. Et tandis que David Moyes rétorque simplement par la négative, il prend ensuite à parti le journaliste: "Attention à vous la prochaine fois. Même si vous êtes une femme vous pourriez bien recevoir une gifle" s’exclame-t-il ainsi.

A lire aussi >> Premier League: l’énorme coup de Crystal Palace à Chelsea

Des excuses officielles ce lundi

Pas de chance, la caméra est encore en train de tourner, et la scène n’échappe donc pas à la toile. L’ancien joueur devenu consultant, Gary Lineker, invective en effet l’entraîneur anglais sur Twitter, le considérant comme "inexcusable". La séquence de l’invective de David Moyes envers Vicky Sparks est même diffusée sur le réseau social. Voilà pourquoi l’intéressé a été contraint de s’excuser ce lundi, via un communiqué diffusé par Sunderland, dans lequel il dit "profondément regretter" son attitude sur le coup.

A lire aussi >> Premier League: Mamadou Sakho meilleur joueur du mois de mars ?

"C’était dans l’énervement du moment. […] Je lui ai présenté mes excuses qu’elle a acceptées" a ensuite confié le technicien en conférence de presse. A noter que la journaliste avait décidé de ne pas porter plainte. De son côté, David Moyes avait déclaré récemment qu’il poursuivrait sa mission avec le club, même s’il était amené à descendre en Championship.