RMC Sport

Suarez, l’insatiable cannibale

Luis Suarez

Luis Suarez - -

Avec 19 buts inscrits en 12 matches de Premier League, Luis Suarez est sur un nuage depuis le début de saison. Le sulfureux attaquant uruguayen sera d’ailleurs le principal danger pour Manchester City (3e), qui reçoit Liverpool (1er) ce jeudi (18h30).

Entonné par tout le peuple d’Anfield Road sur l’air de « Just can’t get enough », de Depeche Mode, le refrain des supporters en l’honneur de Luis Suarez fait frissonner tous les défenseurs d’Angleterre dès les premières notes. Surtout cette saison. Car lorsque l’Uruguayen entre sur le terrain, les buts s’enchaînent à une cadence impressionnante. Suspendu lors des six premiers matches de championnat cette saison suite à sa morsure sur le bras de Branislav Ivanovic contre Chelsea la saison dernière, le numéro 7 des Reds a rattrapé le temps perdu. En 12 rencontres de Premier League, il a scoré… 19 fois, soit un ratio de 1,58 but par match, le plus élevé des grands championnats européens. Avec en bonus 9 passes décisives.

« Actuellement, Luis Suarez est le meilleur joueur du monde. Avec la blessure de Lionel Messi, pour moi, il n’y a aucun doute, Luis est le meilleur de la planète. Il est certainement le meilleur attaquant que Liverpool ait pu avoir dans son histoire », ose même Steven Gerrard, l’emblématique capitaine des Reds, qui fait donc passer son actuel coéquipier devant les Hunt, Dalglish, Rush, Fowler, Owen ou Torres. Edinson Cavani, coéquipier de Suarez en sélection, abonde dans ce sens : « Il est le meilleur attaquant du monde en ce moment et je suis sûr qu’il va conserver sa forme actuelle à la Coupe du monde. »

Wenger : « Nous rêvons tous d'avoir des joueurs comme ça »

Un avis sans doute partagé par les dirigeants du club cinq fois vainqueur de la Ligue des champions, qui ont récemment prolongé le bail de leur vedette jusqu’en 2018, avec en prime une revalorisation salariale qui en fait le joueur le mieux payé d’Angleterre (240 000 euros par semaine). Malgré des envies de départ clairement affichées cet été, Suarez s’inscrit donc dans la durée avec Liverpool, séduisant leader de Premier League avant le déplacement à Manchester City (3e) ce jeudi pour le choc de la 18e journée (18h30). « Nous avons de grands joueurs, l’équipe ne cesse de progresser. Je pense que l’on peut, à Liverpool, remporter des trophées et jouer à un très haut niveau », assure-t-il. Soutenu par Brendan Rodgers, son entraîneur, lors des nombreuses polémiques qu’il a déclenchées outre-Manche, le « Pistolero » croit donc au projet du club de la Mersey.

Une nouvelle qui ne devrait pas ravir les autres clubs du Royaume. « Tous les défenseurs détestent jouer contre lui. Il a une forte personnalité et il provoque. D’après les informations que j’ai rassemblées, c’est très facile de travailler avec lui au quotidien, explique Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, qui a fait le forcing pour le recruter cet été. Il est respectueux, il aime s’entraîner, c’est un ange. Mais il se transforme en démon quand il est sur le terrain. Nous rêvons tous d’avoir des joueurs comme ça. » Pour Liverpool, depuis bientôt trois ans, le rêve est une réalité.

A lire aussi :

>> Le classement de la Premier League

>> Souhaitez-vous un Boxing Day en France ?

>> Arsenal a toujours le blues

Alexandre Alain