RMC Sport

Super League: Boris Johnson sommé de s'expliquer sur sa mystérieuse rencontre avec le vice-président de Manchester United

Avant de publiquement condamner le projet de Super League, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, aurait rencontré le vice-président de Manchester United pour, selon certains médias, lui apporter son soutien. L'opposition lui demande des explications.

Boris Johnson a-t-il joué un double jeu durant la crise de la Super League? C'est la question que l'Angleterre se pose. Publiquement, et rapidement, le Premier ministre britannique avait condamné le projet dans lequel étaient engagés six clubs anglais, parlant de "cartel" et menaçant même de prendre des sanctions à l'encontre des séparatistes du football.

>> La crise de la Super League en direct

Sauf que depuis, il a été révélé que le chef du gouvernement a rencontré quelques jours avant l'annonce de la Super League, dans son QG de Downing Street, le vice-président de Manchester United Ed Woodward, qui avait rendez-vous avec son directeur de cabinet. Et selon le Sunday Times, Woodward serait ressorti de ce bref échange avec la conviction que Johnson allait soutenir les clubs du Big 6 dans leur nouvelle entreprise.

Ed Woodward
Ed Woodward © Icon Sport

"L'intégrité et l'honnêteté de Johnson sont en question"

Le dirigeant mancunien s'est-il trompé? Le Premier ministre a-t-il changé subitement d'avis face au tollé? Pour en avoir le coeur net, le parti travailliste - l'opposition - a demandé des éclaircissements à Boris Johnson sur cette rencontre avec Ed Woodward. Avec des interrogations précises, sur le motif de l'échange, sur les participants, et sur d'éventuels autres rendez-vous entre membres du gouvernement et patrons de clubs.

"Encore une fois, l'intégrité et l'honnêteté de Johnson sont en question, a déclaré Jo Stevens, députée travailliste. Le public a le droit de savoir ce qui a été exactement promis à Manchester United par les fonctionnaires et le Premier ministre. Si Johnson a donné son soutien à la Super League européenne et a ensuite publiquement mis en cause le plan, le peuple britannique mérite une explication et des excuses complètes, claires et immédiates."

Interrogé par le Guardian, le gouvernement assure en off que Boris Johnson n'avait aucune connaissance du projet de Super League, et que la rencontre avec Ed Woodward était fortuite, les deux hommes s'étant croisés dans un couloir de Downing Street.

C.C.