RMC Sport

The Best: Bielsa apprécie sa nomination, mais comprend les critiques

Nommé par la FIFA pour le trophée The Best du meilleur entraîneur de l'année 2020, alors qu'il évoluait jusqu'à l'été en deuxième division anglaise avec Leeds, Marcelo Bielsa s'est dit ce jeudi flatté par cette "distinction", mais comprend que sa présence dans la liste finale puisse faire l'objet de remarques.

Il y a Zinédine Zidane, vainqueur de la Liga avec le Real Madrid, Jürgen Klopp, vainqueur de la Premier League avec Liverpool, Hans-Dieter Flick, qui a raflé tous les titres possibles avec le Bayern, Julen Lopetegui, qui a remporté la Ligue Europa avec Séville, et puis il y a... Marcelo Bielsa.

Alors que la FIFA a dévoilé mercredi le nom des cinq entraîneurs nommés pour le prix The Best d'entraîneur de l'année 2020, la présence du technicien argentin a pu interpeller certains observateurs. Parce que s'il a terminé leader de Championship - championnat très disputé - avec Leeds, cela reste tout de même de la deuxième division, et parce que Thomas Tuchel, vainqueur de la Ligue 1 avec le PSG et finaliste de la Ligue des champions, est par exemple absent.

"Je comprends que cette nomination puisse être considérée comme excessive"

Interrogé ce jeudi en conférence de presse, Bielsa a souhaité faire preuve d'humilité sur le sujet. "Etre nommé est toujours une distinction en soi, a-t-il d'abord glissé. J’apprécie ce geste, mais à chaque fois qu’un entraîneur est mis en avant, il faut rappeler que les joueurs sont impliqués, car l’entraîneur n’est qu’un appendice, un prolongement du groupe. Il faut aussi saluer tout le staff technique qui permet la construction de l’équipe, ce n’est pas que la responsabilité de celui qui est en charge. Je pense aussi que c’est le club de Leeds qui bénéficie d’une reconnaissance à travers cette nomination."

Quant aux remarques sur sa présence surprise, le "professeur" ne s'en offusque pas. "Je comprends que cette nomination puisse être considérée comme excessive, je comprends toutes les réactions, positives ou négatives, assure-t-il. De la même manière que j’apprécie cette reconnaissance, j’accepte toutes les critiques."

CC