RMC Sport

Van Persie à la chasse au record

Robin Van Persie

Robin Van Persie - -

Avec 34 buts inscrits en championnat au cours de l’année 2011, l’attaquant d’Arsenal n’est plus qu’à deux unités du record établi par Alan Shearer en 1995. Une trace dans le Livre des records qu’il peut laisser dès aujourd’hui face à Wolverhampton (16h), et qui viendrait conclure une année exceptionnelle.

Lorsque la liste des 23 nominés pour le Ballon d’Or 2012 a été dévoilée le 1er novembre dernier, certains ont cru à une farce. Entre Messi, Xavi ou encore Ronaldo, impossible de trouver la trace de Robin Van Persie. « C’est juste une honte que Van Persie ne soit pas dans la liste pour le Ballon d’Or », lançait même Samir Nasri sur son compte Twitter. Avec 18 buts en 19 matchs de Premier League entre janvier et mai, le Néerlandais avait pourtant tout fait pour y figurer. Rajoutez à cela 16 buts en 17 rencontres de championnat cette saison, et le « Hollandais volant » aurait même pu faire partie du trio des finalistes pour le trophée de meilleur joueur du monde. Car avec 34 réalisations en Premier League au cours de l’année 2011, l’avant-centre des Gunners (28 ans) est en course pour un record. Le finaliste de la dernière Coupe du monde n’est en effet qu’à deux unités du total de buts d’Alan Shearer sur une année civile (36 en 42 matchs avec Blackburn, en 1995).

« Lorsque vous êtes dans une bonne phase, que vous vous sentez frais et affûté, vous tentez des choses, souligne-t-il sur le site de l’UEFA pour expliquer ses incroyables statistiques. Vous prenez des risques ici et là, beaucoup plus que lorsque vous revenez de blessure. » Si le Hollandais met l’accent sur sa condition physique, c’est qu’il n’a pas été épargné par les problèmes depuis son arrivée à Londres en 2004.

Wenger : « Ne pas en faire une obsession »

Un corps fragile qui effraie Arsène Wenger, conscient que la réussite de son attaquant peut s’arrêter à tout moment en cas de rechute. « Je ne veux pas l’arrêter, confie l’Alsacien sur le site des Gunners. Je serais très heureux s’il le faisait, mais il doit chercher le record tout en restant en forme. » Déjà à égalité avec Thierry Henry, Van Persie aura deux matchs (contre Wolverhampton ce mardi et les Queens Park Rangers samedi) pour dépasser Shearer. « J’avais aussi connu cette situation avec Thierry Henry, souligne Wenger. Ce record est toujours un peu dans leur tête mais ils ne doivent pas en faire une obsession mais plutôt jouer naturellement. C’est étrange mais vous marquez des buts lorsque vous n’y pensez pas. » Au moment de fouler la pelouse de l’Emirates Stadium ce mardi, pas sûr toutefois que Van Persie n’ait pas une pensée pour ce possible record.