RMC Sport

West Ham-Tottenham: Mourinho fait déjà gagner les Spurs... malgré un coup de stress

Tottenham s'est imposé sur le terrain d'une faible équipe de West Ham samedi (3-2), dans le cadre de la 13e journée de Premier League. Les Spurs ont eu très peur en fin de match.

Les débuts de José Mourinho ont frôlé la perfection. Mais les deux buts encaissés et la fébrilité générale affichée en fin de match ont entaché la bonne prestation de Tottenham, pour le retour du Portugais en Premier League. Les Spurs l’ont emporté (3-2) à West Ham samedi, grâce à des buts de Heung-Min Son, Lucas Moura et Harry Kane. Mourinho se savait scruté par les observateurs et très attendu par les supporters. Il a opéré un premier choix fort qui en appellera certainement d’autres à l’avenir.

Titulaire indéboulonnable avec douze rencontres disputées en autant de matchs de championnat cette saison, Moussa Sissoko a pris place sur le banc au coup d’envoi. Dans un 4-2-3-1, c'est la paire Winks-Dier qui a été préférée. Ce dernier, et ce n’est un secret pour personne, est très apprécié du "Special One". Les cartes sont donc redistribuées à Tottenham. Mourinho avait également promis un visage offensif, l'entraîneur a tenu parole.

Dele Alli brille, Son et Kane aussi

José Mourinho a réussi à piquer au vif certaines de ses ouailles, à commencer par Dele Alli. Ce n’était pas le frère de l’international anglais sur la pelouse des Hammers. Très impliqué dans le jeu de son équipe avec une volonté constante de jouer simple et vite vers l’avant, d’accélérer le jeu de son Tottenham, le milieu de terrain a rayonné au plus fort de la domination des Spurs. Les joueurs de Mourinho ont parfois manqué de précision technique mais le jeu entre les lignes de Tottenham a eu raison du dispositif des Hammers dans les 50 premières minutes.

Heung-Min Son a été le premier à se mettre en évidence dans ce match. Servi à gauche de la surface, le Sud-Coréen a réalisé un superbe enchaînement conclu par une frappe du pied gauche (37e) pour ouvrir le score. Le second but, initié par une talonnade acrobatique au sol de Dele Alli, qui glisse le ballon dans la course de Son, pour un centre parfait du Sud-Coréen vers Lucas, qui s’est jeté au second poteau, est un modèle de ce que sait faire Tottenham.

Quelques instants après un immense raté du Brésilien, seul face au gardien, Harry Kane pensait plier le match de la tête, sur un service de Serge Aurier, inscrivant au passage son 175e but avec les Spurs, qui fait de lui le troisième meilleur buteur de l’histoire de Tottenham derrière Jimmy Greaves (266) et Bobby Smith (208). C'était sans compter sur la peur qui a fini par rattraper les Spurs. Ce premier succès en six matchs de Premier League, difficilement acquis contre une équipe en grande difficulté, permet à Tottenham de grimper provisoirement au cinquième rang du classement, à égalité de points avec Sheffield et Arsenal. Tottenham n'avait plus gagné à l'extérieur depuis le 20 janvier dernier. Le changement, c'est maintenant.

QM