RMC Sport

Quand Gignac retrouve les Bleus, Bielsa la joue modeste

Marcelo Bielsa

Marcelo Bielsa - AFP

Comme on pouvait l’imaginer, André-Pierre Gignac va retrouver les Bleus à l’occasion des matches amicaux face au Portugal et à l’Arménie (les 11 et 14 octobre). Un retour au plus haut niveau auquel refuse d’être associé son entraîneur à l’OM, Marcelo Bielsa, qui estime que Dédé ne le doit qu’à lui-même et à son sens du sacrifice.

D’entrée, il a annoncé la couleur. « Son retour en sélection me fait très plaisir, car c’est la reconnaissance de la valeur de personnes avec qui nous vivons tous les jours. Mais sincèrement, je pense qu’il est à ce niveau grâce à ses efforts personnels ». Marcelo Bielsa l’a donc affirmé sans détour : il n’est pas responsable du renouveau d’André-Pierre Gignac et de son retour, treize mois après un déplacement fructueux en Biélorussie (4-2) dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014, en équipe de France.

« J’ai conscience des effets que produit mon entraînement sur les joueurs qui sont à ma disposition, mais dans les cas de Gignac et Payet, le mérite leur revient entièrement » a poursuivi « El Loco ». Ce n’est pas tout à fait ce qu’avait confié quelques minutes avant lui son milieu de terrain, l’ancien Lorientais Mario Lemina. « Il a fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là, assure l’intéressé. Le coach l’a fait beaucoup travailler. Il est au top de sa forme. Je ne l’ai jamais vu à un tel niveau donc je suis vraiment très content pour lui. »

Un argument qui ne fait pas le poids…

8 buts en 8 buts, dont 2 doublés : Gignac n’avait plus tutoyé de tels sommets depuis sa deuxième saison toulousaine (2008-09, 24 buts) et l’exercice précédent (2013-14) conclu avec un total de 16 buts. A chaque fois, que ce soit avec Raymond Domenech ou Didier Deschamps, la sélection A avait suivi dans la foulée. Et à chaque fois, APG s’était montré affûté… comme aujourd’hui. Bielsa aurait-il aussi un rapport avec la perte de poids du joueur ? « Vous me demandez si c’est grâce à moi qu’il a perdu du poids, s’est étonné le technicien argentin en conférence de presse. Si c’était le cas, j’appliquerais ce remède miracle sur ma propre personne. »

Une fois encore, « El Loco » réfute toute responsabilité dans l’état de forme du moment de Gignac. Mais à l’heure d’évaluer si son joueur pourra exprimer les mêmes qualités que celles affichées en club sous le maillot bleu, là, il accepte de se mouiller un petit peu. « Toute personne à la tête d'une équipe nationale choisit les joueurs qu'il convoque en considérant leurs qualités par rapport à la structure qu'il veut donner à l'équipe ». Autrement dit ? Oui, Gignac peut briller en Bleu. Et là encore, ce ne sera pas tout à fait grâce à lui.

A.D avec F.Ge