RMC Sport

A Naples, Higuain n'est plus le bienvenu

-

- - -

En partance pour la Juventus Turin, prête à allonger les 94 millions d'euros de sa clause libératoire, Gonzalo Higuain suscite un immense dépit chez de nombreux supporters napolitains qui se sentent trahis. En quelques heures, l'attaquant argentin est passé du statut d'idole à celui de paria.

Samedi, le Vésuve a semblé entrer en éruption. Semblé, car la fumée qui entourait ses flancs provenait en réalité d'un incendie dans le parc national voisin. Le symbole n'en reste pas moins troublant. La colère fictive du célèbre volcan accompagne celle de sa ville, dépitée du départ annoncé de la star Gonzalo Higuain. L'argentin aux 35 buts en Série A la saison dernière, au Napoli depuis 2013, va rejoindre la Juventus Turin, contre un chèque de 94 millions d'euros, soit le montant de la clause fixée par le président napolitain Aurelio de Laurentiis.

A lire ici >> Gonzalo Higuain à la Juve, c’est bouillant

« Pipita » était le chouchou du stade San Paolo, conquis par sa grinta et sa faculté à mouiller le maillot. On se souvient du speaker hurlant à la gloire du goleador à chacun de ses buts... neuf fois comme le chiffre de son maillot. Preuve qu'Higuain était plus qu'un joueur en Campanie, il a même sa propre chanson : « Un jour soudainement, je suis amoureux de toi. Mon coeur battait, ne me demande pas pourquoi. »

Accroché à l'arrière... d'un camion poubelle

Icone absolue de la ville du sud italien, Diego Maradona a exprimé ses regrets. Les supporters, trahis, n'ont pas manqué d'imagination pour afficher ce qui ressemble à du dépit amoureux. A Dimaro, où l'équipe est en stage, une immense affiche où trônait Higuain en premier plan a été tout simplement été délestée de la tête de l'Argentin. On a aussi vu une autre affiche à l'effigie de l'attaquant accrochée à l'arrière d'un camion poubelle. La prochaine visite du joueur de 28 ans au stade San Paolo s'annonce brûlante.

L.L et S.R