RMC Sport

AC Milan: accusé d’”attiser la haine” par un adversaire, Bakayoko s’excuse après son chambrage

Franck Kessié et Tiémoué Bakayoko

Franck Kessié et Tiémoué Bakayoko - @AFP

Le défenseur de la Lazio, Francesco Acerbi, a accusé Timéoué Bakayoko d’attiser la haine après que celui-ci a présenté son maillot au public de San Siro à la fin d’un match remporté par les Rossoneri (1-0).

Tiémoué Bakayoko n’a pas oublié. Francesco Acerbi, le défenseur italien de la Lazio s’est peut-être vu un peu trop beau avant le choc de la Serie A, remporté par le Milan AC (1-0), et le milieu de terrain français ne l’a pas raté. En revanche, sur la pelouse après le match, le chambrage de Bakayoko a dérangé en Italie. Le milieu de terrain a ainsi exhibé le maillot du numéro 33 devant le public de San Siro après la victoire des Rossoneri.

Kessié et Bakayoko voulaient "plaisanter"

Le geste maladroit d’un footballeur orgueilleux a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux et poussé Acerbi à réagir. Le défenseur de la Lazio a expliqué qu’il avait échangé son maillot pour mettre fin à cette histoire. "Attiser la haine n’est pas du sport mais un signe de faiblesse", a-t-il commenté en voyant ce que Bakayoko avait fait de son maillot. L’ancien monégasque s’est immédiatement excusé.

"Il s’agissait d’une plaisanterie. Je ne voulais manquer de respect à personne. Je m’excuse auprès de Francesco Acerbi s’il s’est senti offensé", a écrit le Français sur Twitter. Franck Kessié, buteur victorieux, au côté de Bakayoko sur la photo, s’est lui aussi défendu d’avoir voulu manquer de respect au joueur adverse. Il a demandé pardon sur Instagram: "Je voulais plaisanter, rien de plus."

RMC Sport