RMC Sport

AS Rome: Under critiqué pour un tweet perçu comme un soutien à l'offensive turque en Syrie

Cengiz Ünder, jeune milieu offensif de l'AS Rome, a reçu des soutiens mais aussi de nombreuses critiques après avoir posté un tweet interprété comme étant favorable à l'offensive de l'armée turque contre les Kurdes en Syrie. Des supporters romains déplorent que le club soit indirectement associé à cette offensive militaire condamnée par plusieurs pays européens.

Le conflit kurde rejaillit sur l'AS Rome. Une controverse est née en Italie, à la suite d'un tweet de Cengiz Ünder. Vendredi à la mi-journée, le jeune milieu offensif international turc (22 ans, 19 sélections) a publié trois drapeaux de son pays pour accompagner une photo de lui faisant un salut militaire alors qu'il porte le maillot du club italien durant un match.

Aucune autre précision n'a été apportée à ce message peu explicite, mais celui-ci survient deux jours après le lancement d'une offensive de l'armée turque contre les Kurdes situés dans le nord-est de la Syrie. Cette opération militaire, baptisée "Source de paix", a fait l'objet de nombreuses condamnations de pays occidentaux, notamment de l'Italie. Le Premier ministre Giuseppe Conte a déploré le fait que cette manoeuvre mette en danger des civils et la stabilité de la région.

L'AS Roma muette

Le tweet de Cengiz Ünder a ainsi été perçu comme un soutien à l'armée turque commandée par le président Recep Tayyip Erdogan. Si cette publication a recueilli plus de 93.000 likes et 7.000 retweets, elle a aussi fait l'objet d'un nombre colossal de commentaires désapprobateurs et pro-kurdes parmi les 2.100 réponses adressées au footballeur.

Les avis négatifs proviennent aussi de supporters de l'AS Rome, mécontents de voir leur maillot être associé à cette attaque contre le peuple kurde, comme le rapporte le quotidien La Repubblica.

L'AS Rome n'a pas officiellement réagi à la sortie médiatique de son joueur. Toute prise de position s'annonce délicate, d'autant que l'équipe doit se déplacer à Istanbul pour affronter Basaksehir le 28 novembre prochain pour le compte de la cinquième journée de la Ligue Europa.

Plusieurs footballeurs turcs soutiennent l'armée

Cengiz Ünder n'est pas le premier footballeur basé en Italie à publier un tweet de la sorte. Merih Demiral de la Juventus a posté, la veille, une photo montrant un militaire turc en action à la frontière syrienne. Il l'a accompagnée du hashtag #OperationPeaceSpring.

En Allemagne, le FC Sankt Pauli s'est officiellement désolidarisé d'un message de son joueur Cenk Sahin qui s'était prononcé en faveur de l'offensive turque. Dans le communiqué, le club a écrit: "Nous prenons nos distances avec le post et son contenu, car il est incompatible avec les valeurs du club".

L'ancien footballeur franco-sénégalais Jacques Faty a aussi publiquement soutenu l'intervention turque. 

Julien Absalon