RMC Sport

Conflit Azerbaïdjan-Arménie: Mkhitaryan réclame l’aide de la communauté internationale

-

- - Icon

Henrikh Mkhitaryan a posté plusieurs messages sur les réseaux sociaux afin de prendre position sur le conflit qui oppose l’Azerbaïdjan à l’Arménie depuis le week-end dernier dans le Haut-Karabagh. Le milieu de terrain arménien de l’AS Rome condamne les violences et appelle à une aide extérieure pour mettre fin aux combats.

Des affrontements particulièrement sanglants. Le Haut-Karabagh connaît une montée de violence très inquiétante depuis le week-end dernier. L’Azebaïdjan et l’Arménie s’affrontent actuellement dans cette petite région montagneuse, au cœur d’un vieux conflit entre les deux pays. La région est historiquement rattachée à l’Azerbaïdjan mais elle est peuplée à grande majorité d’Arméniens. Après l’implosion de l’URSS à la fin des années 1980, Bakou et Erevan se sont affrontés durant plusieurs années, causant la mort de près de 300.000 personnes.

Depuis le cessez-le-feu décrété en 1994, les tensions ne sont jamais vraiment retombées. Des incidents éclatent régulièrement aux frontières. Et après plusieurs accrochages sérieux durant l’été, la situation explosive a débouché sur un nouveau conflit armé. La loi martiale a été actée dans les deux pays. Tous les hommes en âge de se battre sont appelés à gonfler les rangs de l’armée. On dénombre déjà des dizaines de mort dans chaque camp. De quoi craindre le pire.

"Éviter un nouveau génocide"

Particulièrement inquiet, Henrikh Mkhitaryan a posté plusieurs messages sur les réseaux sociaux. En demandant une aide extérieure pour mettre fin aux tirs d’artillerie et aux bombardements. "De sérieux affrontements militaires se poursuivent contre le Haut-Karabakh, il y a de nombreuses victimes des deux côtés, écrit le milieu de terrain arménien de l’AS Rome. L'attaque azerbaïdjanaise qui a débuté le 27 septembre au matin contre la population civile est vivement condamnable. Il est urgent et vital de mettre fin immédiatement à cette violence et à ce crime contre l'humanité. La Turquie doit mettre un terme à tout soutien à cette offensive, y compris le recrutement de combattants terroristes étrangers pour attaquer les Arméniens. J'appelle la communauté internationale, les alliés pour une intervention urgente afin d'éviter un nouveau génocide."

Le joueur de 31 ans, natif d’Erevan, s’était déjà positionné lorsque le conflit a éclaté dimanche. "Nous avons le droit inaliénable de vivre dans notre patrie sans menace existentielle. Nos enfants ont le droit de vivre en paix plutôt que de se cacher dans des abris. Je suis toujours aux côtés de ma nation", avait posté l’ancien joueur d’Arsenal et Dortmund.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur