RMC Sport

Conte explique pourquoi il a refusé le Real Madrid

En marge du quart de finale de la Coupe d'Italie entre l'Atalanta Bergame et la Juventus Turin (3-0), l'ancien manager de Chelsea s'est confié mercredi sur son futur. Et explique ne pas avoir voulu reprendre la "patate chaude" du Real Madrid.

Cela faisait quelque temps qu'Antonio Conte était en retrait. L'ancien manager des Blues de Chelsea s'est confié à la Gazzetta dello Sport en marge de la rencontre entre l'Atalanta Bergame et la Juventus Turin, mercredi en quart de finale de la Coupe d'Italie. L'ex-sélectionneur de la Squadra Azzurra a fait le point sur son avenir et les pistes potentielles quant à son prochain club.

"Je ne serai sur aucun banc d'ici la fin de la saison"

Une chose est sûre: Conte n'entraînera pas d'ici cet été. "Vous ne me verrez nulle part d'ici la fin de la saison. Pour tout le reste, on verra plus tard" affirme l'Italien. Des rumeurs l'envoient avec insistance du côté de l'Inter Milan la saison prochaine mais il assure qu'il n'y a eu aucun contact ("ce ne sont que des rumeurs") avec Giuseppe Marotta, le directeur sportif du club milanais. "Je vais évaluer calmement les offres, sans hâte. Je veux attendre la bonne occasion. Il y a deux facteurs décisifs dans mon choix: l'importance du projet et, surtout, l'enthousiasme. J'accepterai la proposition qui me donnera plus de joie."

"Le Real était une patate chaude"

Interrogé sur ses préférences entre un club de Serie A ou retourner entraîner à l'étranger, Antonio Conte ne ferme la porte à aucune des deux solutions. Surtout, il revient sur l'approche du Real Madrid en octobre dernier pour succéder à Julen Lopetegui. "Il y avait une chance d'y aller mais je n'aime pas prendre la relève en cours de saison. Je préfère travailler dès le début de la saison. En plus, le Real était un peu une "patate chaude" à ce moment-là..."

Conte apporte enfin son soutien à Roberto Mancini, le sélectionneur italien. "La Squadra Azzurra doit être au sommet du football mondial. La route est la bonne et les résultats commencent à être visibles. Roberto travaille dur, surtout avec les jeunes. Je suis sûr qu'il va nous apporter beaucoup de satisfaction."

C.P.