RMC Sport

Crotone-Naples: polémique sur l'arbitrage vidéo, volontairement ignoré

-

- - -

En Italie, le système de l'arbitrage vidéo connaît des ratés... même lorsqu'il n'est pas utilisé. Lors du match entre Crotone et le Napoli, l'arbitre principal n'a pas fait usage de la technologie malgré les protestations des joueurs locaux après une main évidente de Dries Mertens. Un épisode qui interroge sur la façon dont les arbitres se servent de la vidéo.

Grâce à sa victoire à Crotone vendredi (0-1) en match avancé de la 19e journée du championnat d'Italie, Naples s'est assuré du titre de champion d'automne. Mais ce court succès suscite une petite polémique de l'autre côté des Alpes. Les leaders de la Serie A l'ont emporté, mais leur victoire est entachée d'une erreur d'arbitrage, ou plus précisément d'un oubli.

"Scandaleux de ne pas accorder un penalty comme ça"

On joue la 61e minute et le Napoli mène 1-0 grâce à un but de Marek Hamsik à la 17e. Crotone obtient un corner. Le ballon arrive au premier poteau et Dries Mertens le repousse d'une manchette. Les joueurs de Crotone, englués en position de premiers relégables, demandent un penalty. Mais l'arbitre principal, M. Maurizio Mariani, laisse le jeu se poursuivre. Pis : il ne fait même pas appel à l'assistance vidéo.

Les images montrent pourtant clairement le geste volontaire de Mertens. A l'issue de la rencontre, dans les entrailles du stade Ezio-Scida, le président de Crotone Gianni Vrenna n'a pas caché sa frustration. "Je ne crois pas que ce soit légal d'intervenir dans la surface de réparation avec les deux bras rapprochés comme ça", a-t-il lâché avec ironie, avant d'ajouter qu'il est "scandaleux de ne pas accorder un penalty comme ça". "Saluez la VAR (acronyme anglais pour Video Assitant Referee, ndlr) de ma part", a-t-il encore déclaré.

Incompréhension sur l'usage ou le non-usage de l'assistance vidéo

Walter Zenga, l'entraîneur de Crotone, est revenu sur ce penalty non sifflé au micro de la chaîne Premium Sport. D'après lui, le corps arbitral a volontairement décidé de se passer de la vidéo sur cette action. "Les images parlent d'elles-mêmes", considère-t-il. "J'aimerais comprendre qui commande l'arbitrage vidéo et qui regarde les actions. (...) Tout ça me laisse un goût amer. Le 4e arbitre m'a dit que la VAR n'a pas été utilisée parce qu'il n'y avait pas penalty."

A lire aussi >> Infantino satisfait par les tests sur l’arbitrage vidéo

A lire aussi >> Arbitrage vidéo: un bilan très mitigé en Allemagne

VIDEO >> "Van Dijk est-il meilleur que Maldini ?", se lamente Mourinho qui dénonce "le marché actuel"

N.B