RMC Sport

Des supporters de la Lazio identifiés par la police suite à des actes antisémites

Douze supporters de la Lazio suspectés d’avoir mis des autocollants antisémites au Stadio Olimpico ont été identifiés par la police. Un treizième fan, mineur, également pris en flagrant délit, sera envoyé devant un juge compétent.

On commence à voir plus clair dans ce que l’on appelle l’affaire antisémite autour de la Lazio Rome en Italie. Selon des rapports provenant de sources du procureur, révélés par Tuttosport, la police locale a déclaré avoir identifié 12 supporters de la Lazio faisant partie des personnes qui ont placé les autocollants d’Anne Frank, à caractère antisémite sur les murs du Stadio Olimpico.

A lire aussi >> Les joueurs de la Lazio se sont échauffés avec des t-shirts à l'effigie d'Anne Frank

6 présumés coupables font partie du principal groupe de supporters de la Lazio

D’après les enquêteurs, la moitié des présumés coupables font partie du principal groupe de supporters du club romain, les "Irriducibili" (irréductibles) . Une révélation, qui intervient juste après la publication d’un communiqué de ce groupe de fans, appelant à ne pas faire d’amalgames entre eux et ceux qui ont participé à cet acte antisémite.

A lire aussi >> Affaire Anne Frank: les Ultras de la Lazio dénoncent un "théâtre médiatique"

Un treizième individu est mineur

Parmi les douze noms qui figurent sur un courrier envoyé par la Procureure de Rome au procureur de la Fédération italienne de football, un treizième est également cité, mais mineur, il comparaîtra à part, devant un "juge compétent".

AG