RMC Sport

Juventus: Chiellini pour une Super League

Capitaine de la Juventus et de la sélection italienne, Giorgio Chiellini a défendu dans une interview le projet de Super League européenne, et la refonte du calendrier des clubs. Un projet porté... par son président Andrea Agnelli.

Puisque le président de la Juventus, Andrea Agnelli, n'a pas (encore?) réussi à faire passer son projet de Super League, et à convaincre l'opinion publique, il a décidé d'envoyer au front son meilleur soldat: Giorgio Chiellini. Dans une interview accordée à DAZN, l'emblématique capitaine de la Vieille Dame et de la sélection italienne s'est prononcé pour un changement du calendrier, avec une super compétition entre cadors européens.

"Cela fait quelques années que j'en parle avec le président Agnelli, explique le défenseur de 37 ans, selon des propos retranscrits par Sport Mediaset. Le futur du football doit passer par une Européanisation. Un joueur du niveau de la Juventus, avec tout le respect pour les autres équipes, il a envie de disputer ces matchs. Les athlètes de notre niveau, mais aussi les fans, veulent davantage de gros matchs européens."

"Le monde change, et nous devons nous adapter"

L'argumentaire vous irrite? Attendez la suite. "Nous avons atteint un point de non-retour, estime Chiellini. Les institutions, les clubs et les joueurs doivent se rencontrer pour réformer le calendrier et créer de nouvelles compétitions qui boosteront ce sport, qui reste le plus beau au monde, mais qui peut être amélioré. Aux Etats-Unis, ce sont les meilleurs pour ça, ils ont réussi à créer un engouement autour de chaque sport."

Et le défenseur de poursuivre en demandant le départ des plus petits clubs du championnat italien: "Il y a trop d'équipes en Serie A aujourd'hui, nous devrions être 18. Nous pourrions aussi passer à 16, mais je crois que 18 est le juste milieu. Ça permettrait d'augmenter la compétitivité et ça laisserait plus de temps pour les matchs européens. Même si les romantiques aimeraient l'abolition de la VAR, ou de la règle du hors-jeu, le monde change, et nous devons nous adapter à ce changement. Le problème, c'est qu'il n'y a aucun dialogue aujourd'hui, et que nous nous retrouvons dans une situation intenable pour tout le monde."

C.C.