RMC Sport

Juventus: Koeman espère que De Ligt va vite s'imposer, sinon...

Le sélectionneur des Pays-Bas Ronald Koeman a évoqué dimanche la situation de Matthijs de Ligt, laissé sur le banc de la Juventus samedi à Parme. Si le technicien ne s'inquiète pas après une seule journée de Serie A, il espère que son défenseur se fera vite une place à Turin pour ne pas perdre le rythme.

La Juventus a peut-être déboursé 85 millions d'euros pour lui, mais cela ne lui a vraisemblablement pas donné de totem d'immunité. Révélation de la saison dernière avec l'Ajax, et recrue phare de la Vieille Dame, le défenseur Matthijs de Ligt a été laissé à la surprise générale sur le banc turinois samedi, pour la première journée de Serie A à Parme (victoire 1-0). Pire, le Néerlandais n'est même pas entré en jeu...

Un choix de Maurizio Sarri qui n'a pas échappé à Ronald Koeman, le sélectionneur des Pays-Bas. Interrogé dimanche soir par NOS, le technicien batave a commenté la situation de De Ligt, en se voulant d'abord compréhensif. "D'un côté vous vous attendez à ce qu'il joue, vu le montant de son transfert. Mais de l'autre, si un club possède dans son effectif Chiellini et Bonucci, cela peut pousser l'entraîneur à faire un choix différent", a-t-il observé.

"Du temps, mais pas trop non plus"

Rien de grave après une seule journée, donc. Mais Koeman a tout de même conseillé à De Ligt de vite s'imposer. "En choisissant la Juventus, il découvre un nouveau pays, et doit apprendre une nouvelle langue, a poursuivi l'ancien défenseur du Barça. Cela prend forcément du temps, mais il ne faut pas que ça en prenne trop non plus... Je ne suis pas encore inquiet, mais si c'est toujours pareil en octobre, alors il faudra prendre en compte le fait qu'il n'aura aucun rythme."

Un petit coup de pression, donc, après une préparation estivale compliquée pour De Ligt chez les Bianconeri. Dimanche, le jeune arrière est revenu sur sa première sur le banc, sans cacher son étonnement. "C'était inattendu, je ne l'avais pas vu venir durant les entraînements, a-t-il concédé. Bien sûr, j’aurais préféré jouer. [...] Mais je dois être réaliste. Je suis toujours en phase d’apprentissage ici en Italie. Et la paire qui a joué, Bonucci-Chiellini, a longtemps été considérée comme la plus forte défense centrale du monde. Ce n’est pas simple de jouer dès ses débuts. Je vais devoir conquérir ma place moi-même cette saison."

CC