RMC Sport

Juventus: Matuidi raconte la terrible scène des cris de singe à Cagliari

Blaise Matuidi a réagi ce dimanche, dans le Canal Football Club, aux cris racistes dont a été victime son coéquipier Moise Kean mardi, lors de la victoire de la Juve à Cagliari (2-0). Le milieu de terrain français, qui raconte la scène, réclame des sanctions.

Le football italien a connu une semaine difficile, marquée par le débat autour de la déplorable résurgence du racisme dans ses stades. Mardi dernier, Moise Kean a été victimes d'insultes et cris racistes lors de la victoire de la Juve à Cagliari (2-0), avant et après son but. Dans un entretien accordé au Canal Football Club, son coéquipier Blaise Matuidi a raconté la scène.

"Bien sûr que c'est triste. Cela m'ait arrivé l'année dernière, déjà dans ce stade. On ne peut pas tolérer ce genre de choses. Sur quelques ballons que vous touchez, il y a par moments des cris d'imitation de singes, raconte le milieu de terrain. Je me souviens surtout de deux fois où Moise se retrouve face au gardien... C'était avant le but, c'est aussi important de le clarifier. C'est pour ça que quand il a marqué, il a eu cette réaction, les bras ouverts, pour dire qu'il ne comprenait pas. Je pense que sa célébration voulait dire 'le football, c'est ça'. Par la suite, cela s'est intensifié, il y en a eu de plus en plus et malheureusement, cela a duré jusqu'à la fin."

"On ne doit pas avoir peur, il faut combattre"

Le débat a duré des jours, notamment à la suite des propos de Leonardo Bonucci laissant entendre que les torts étaient partagés (avant un rétropédalage du défenseur sur Instagram). Mais surtout après la publication d'un rapport fédéral évoquant la "provocation" de l'attaquant. 

"Pour moi, ce sont des gens stupides qui n'ont vraiment rien à faire dans des stades de football. Ils doivent être punis et ne plus jamais venir dans un stade de football. [...] Je ne pouvais pas me calmer parce que je n'ai pas envie d'ignorer ça. Il faut le combattre, ne pas faire comme si on n'entendait pas. On ne doit pas avoir peur, il faut combattre. C'est important de le dire haut et fort. Ce sont des choses qui ne doivent pas se dire et doivent être sanctionnées", poursuit Blaise Matuidi, qui s'érige en père de famille. "Ce n'est pas ce monde que j'ai envie que mes enfants voient", conclut-il. Nous non plus.

A.Bo