RMC Sport

Lazio: des cris racistes et antisémites entendus en Coupe d'Italie

Des supporters de la Lazio

Des supporters de la Lazio - AFP

Selon les agences italiennes et la Gazzetta dello Sport, des chants racistes et antisémites provenant d'une partie de la Curva Nord, le virage où sont réunis les supporters laziales, ont été entonnés lors de la rencontre entre la Lazio et Novara.

Des chants racistes et antisémites ont été entendus ce samedi au Stade Olympique de Rome, lors du huitième de finale de Coupe d'Italie remporté par la Lazio face à Novara (Serie C), rapportent les médias italiens. Selon les agences italiennes et la Gazzetta dello Sport, ces chants provenaient d'une partie de la Curva Nord, le virage où sont réunis les supporters de la Lazio, et visaient le club rival de la Roma. Le quotidien sportif évoque notamment des chants comme "Jaune, rouge et juif" ou "Cette Roma qui ressemble à l'Afrique".

Des chants auraient aussi visé les forces de l'ordre, après des incidents survenus mardi soir entre policiers et supporters de la Lazio en marge de la fête organisée en centre-ville pour l'anniversaire du club. Huit policiers avaient été blessés et quatre supporters interpellés. Après le match, le porte-parole de la Lazio Arturo Diaconale a évoqué "une psychose" et une "condamnation collective pour des épisodes marginaux".

"Personne aujourd'hui ne connaît l'importance de ces chants présumés et nous devons nous en remettre à l'ouïe de ceux qui les ont entendus. Je ne les mets pas en doute mais on ne peut pas accepter un phénomène de condamnation collective pour des épisodes marginaux", a-t-il déclaré dans une réaction publiée sur le site internet du club. "Ce phénomène permet à de petits groupes ou à quelques individus d'avoir une visibilité qu'ils ne méritent pas et qui crée des tensions injustifiées", a-t-il ajouté.

De nombreux précédents en Italie

La police italienne avait par ailleurs ouvert une enquête mercredi sur des affiches antisémites apparues sur internet et signées par un groupe "ultra" de la Roma inactif depuis des années. "Lazio, Naples et Israël, mêmes couleurs, mêmes drapeaux. Merde", disaient les affichettes. L'année dernière, des supporters de la Lazio avaient eux collé dans les tribunes du stade olympique des stickers montrant Anne Frank portant un maillot de la Roma, ce qui avait fait scandale. Le football italien a également été récemment marqué par les incidents violents qui se sont déroulés avant le match entre l'Inter Milan et Naples le 26 décembre.

Un supporter du club milanais est mort après avoir été renversé par une voiture et des chants racistes ont été entonnés pendant le match à l'encontre du défenseur franco-sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly.

la rédaction avec AFP