RMC Sport

Lazio: Immobile s’excuse après son énorme colère contre Inzaghi

Ce dimanche soir, contre Parme (2-0), Ciro Immobile, remplacé à l’heure de jeu, avait été l'auteur d’une énorme colère à l’encontre de son entraîneur Simone Inzaghi. Au lendemain de cet épisode, l’attaquant italien a tenu à présenter ses excuses, sur les réseaux sociaux.

Ciro Immobile fait son mea-culpa. Ce dimanche soir, en clôture de la quatrième journée de Serie A, la Lazio Rome a disposé de Parme (2-0). Premier buteur de la rencontre (8e), Ciro Immobile s’est ensuite illustré d’une tout autre façon. Remplacé à la 63e minute de jeu par Felipe Caicedo, l’Italien n’a pas caché son mécontentement à l’encontre de son entraîneur Simone Inzaghi.

Immobile: "Je présente mes excuses"

Au lendemain de cet épisode, Ciro Immobile s’est emparé de son compte Instagram, afin de présenter ses excuses: "Parfois la pression et la tension nous obligent à faire des choses que nous ne voudrions pas faire. Je me permets de présenter des excuses à mes camarades et à mon entraîneur pour mon comportement après le remplacement (...) Tout le monde apprend que l’important est de comprendre l’erreur. (...) merci aux fans qui nous ont aidés."

Immobile: "C'est absurde, c'est absurde"

Sorti derrière un but, le numéro 10 avait été filmé en train de hurler et de gesticuler dans tous les sens, en direction de son banc et de son coach, ne manquant pas de mettre de grands coups dans tous les obstacles présents sur son chemin. "C’est absurde, c’est absurde", avait-il notamment vociféré. Après avoir salué ses supporters, le joueur de 29 ans était allé s’asseoir sur le banc, avant de recommencer son petit manège. Sous le regard ébahi de certains de ses partenaires, il avait ensuite notamment balancé une veste à terre. Certainement excédé par son comportement, Inzaghi était venu directement à lui, pour lui dire sa façon de penser.

A la fin de la rencontre, le technicien de la Lazio avait déclaré, à Sky Sports: "En fait, la réaction a été un peu flagrante mais Ciro fait partie de ceux qui souffrent un peu de la situation. (...) et quand il se reverra, il comprendra. Cependant, au moment où je l’ai laissé fermenter, quand il est venu sur le banc alors qu’il continuait, je lui ai dit que ce n’était pas l’heure. (...) grâce à lui nous avons réussi à gagner et vraiment, il n’y a pas de problème. La relation entre nous est excellente et nous comprendrons."

-
- © -
MM